Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Un visage connu

lundi, 09.01.2012 / 13 h 35 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

BROSSARD – Jaroslav Halak sera de retour à Montréal mardi soir, mais cette fois-ci, ce sera dans le camp adverse.

Carey Price et Jaroslav Halak

Pour beaucoup de joueurs, tout comme pour bon nombre de partisans des Canadiens, la rencontre avec les Blues aura une aura bien particulière en raison du duel de gardiens qui se dessine.

«C’est certain que les partisans vont être contents de le revoir. On ne peut pas enlever à Halak ce qu’il a fait pour nous il y a deux ans », a mentionné Mathieu Darche au sujet des séries éliminatoires de 2010, alors que l’équipe s’était rendue en finale de l’Est. «Il a joué sur la tête en séries et nous a aidés à nous rendre en troisième ronde. Maintenant, c’est du passé et nous avons un objectif à accomplir. »

«C’est un fier compétiteur », a ajouté Darche. «Je suis certain qu’il va y avoir un petit montant sur le tableau. Mais de notre côté, nous aussi, on peut taquiner Lars. Je suis certain qu’il aurait aimé avoir son match de quatre buts demain soir.»

La contrepartie de l’échange impliquant Halak, Lars Eller, ne pensait pas seulement à la possibilité de répéter son match de rêve du 4 janvier dernier, mais plutôt à l’équipe qui allait se trouver devant lui.

«Une fois que le match est commencé, tout ce qui compte, ce sont les deux points », a mentionné Eller qui a commencé sa carrière chez les Blues de St-Louis. «Ça va être plaisant de jouer contre l’équipe avec laquelle j’ai disputé mon premier match dans la LNH et avec laquelle j’ai marqué mon premier but, mais je ne crois pas que je dois changer mon jeu. Tout ce qui compte, c’est la victoire.»

Pour Eller, que ce soit Halak ou n’importe quel autre gardien, l’objectif reste le même.

«C’est sûr que j’essaie de compter, peu importe le gardien. Je ne vais pas tirer plus parce que c’est lui dans le filet, mais si j’en ai la chance, je vais essayer d’en enfiler un», a conclu Eller.

De son côté, Carey Price retrouvera celui qui a personnifié sa motivation durant des moments plus difficiles.

«La relation entre deux gardiens d’une même équipe doit être saine. C’était son travail de me pousser et le mien de le pousser. Il jouait bien et quand il est question de savoir qui amorce les rencontres, c’est au gars qui joue le mieux d’y aller » a rappelé Price, qui y est allé avec une saison de 72 matchs après l’échange impliquant Halak.

«Je crois qu’être capable de regarder et de trouver ce que je devais faire pour connaître du succès m’a aidé. J’ai beaucoup appris de leçons au cours de cette période», a poursuivi Price qui sera devant le filet mardi soir.

En rafale :

- Max Pacioretty a raté l’entraînement en raison d’une grippe.

- Scott Gomez a pris sa place sur le trio en compagnie d’Erik Cole et David Desharnais. Selon Randy Cunneyworth, le numéro 11 pourrait revenir au jeu cette semaine.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Trios à l’entraînement
Cammalleri-Plekanec-Gionta
Blunden-Nokelainen-Darche
Moen-Eller-Kostitsyn
Gomez-Desharnais-Cole

VOIR AUSSI
Les retrouvailles de Max 
En vrac
La LNH annule le réalignement