Partie en cinq minutes

jeudi, 29.12.2011 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Partie en cinq minutes

TAMPA BAY – Cinq minutes peuvent faire la différence dans un match de hockey. Les Canadiens l’ont appris à leurs dépens.

Après avoir pris les devants 3 à 1 en milieu de deuxième période, le Tricolore a connu un petit relâchement en fin de deuxième période, ce qui a mené au but de J.T. Wyman. Et qui ultimement a sonné la charge pour la troupe de Guy Boucher.

«On avait une avance et on a eu un relâchement pendant cinq minutes en fin de deuxième. Ils en ont marqué un, puis deux en troisième. On paye cher nos erreurs depuis le début de l’année», a lancé David Desharnais qui y est allé d’un effort de deux points. «C’est sûr que le but de Wyman leur a donné de la vie et ils sont revenus très fort en début de troisième. »

Certains diront que cette rencontre ressemblait à plusieurs autres du Tricolore depuis le début de la saison, où il laisse filer une avance en fin de match. Toutefois pour les joueurs, tout comme pour l’entraîneur, l’effort n’était pas eu cœur du problème à Tampa Bay.

«Je ne pense pas qu’on a joué un mauvais match. On a travaillé, on était là. On a eu plus de tirs qu’eux, on les avait dans les câbles. Un petit but chanceux, une espèce de lobe et un beau but en troisième. Mais une chose est certaine, on paye cher nos erreurs depuis le début de la saison», a renchéri Desharnais.

De son côté, l’entraîneur Randy Cunneyworth n’a pas rejeté le blâme sur ses joueurs, affirmant du même souffle qu’il était très satisfait de ce qu’il avait vu.

«C’est décourageant de perdre avec l’avance que nous avions et de subir la défaite avec la performance que nous avons eue, ça fait mal. Mais nous avons fait de bonnes choses en premier lieu pour aller chercher cette avance », a lancé le pilote du Tricolore. «Puis nous nous sommes écartés un peu et c’est ce qui arrive. Je dois donner du crédit aux gars, nous avons travaillé vraiment dur, mais ils ont été chanceux.»

Lorsqu’il parle de chance, l’entraîneur-chef des Canadiens parle notamment des deux buts du Lightning qui ont nécessité la reprise vidéo, avant d’être tous deux acceptés par les arbitres.

«Peu importe que la décision soit en ta faveur ou non, tu ne peux pas laisser ça  t’affecter. Je crois que nous avons connu quelques bonnes présences en début de troisième », a offert Erik Cole, qui a marqué le troisième but du Tricolore, en milieu de deuxième période. «Lorsque nous avons accordé ce but en début de troisième, ça nous a un peu coupé les ailes. Ça leur a donné un peu de vie, mais nous faisions encore de bonnes choses.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI :
Sommaire
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 29 décembre 2011