Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Brasser la sauce

mardi, 27.12.2011 / 13 h 36 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

OTTAWA – À quelques heures de la rencontre avec les Sénateurs, Randy Cunneyworth a décidé de brasser la sauce.

Alors avoir annoncé quelques modifications à ses trios lundi matin, le pilote des Canadiens a poursuivi dans la même veine, défaisant notamment le trio composé par Erik Cole, David Desharnais et Max Pacioretty, remplaçant Desharnais au centre par Lars Eller.

Échos de vestiaire après l'entraînement matinal, à Ottawa.

«Ça peut bien marcher. Nous sommes tous de gros gaillards. Je crois que Lars fait un excellent travail pour patiner avec la rondelle et la protéger. Ça devrait bien aller » a professé Cole. «Au cours de la saison, les trios sont toujours changés, dans n’importe quelle équipe. Ça se fait sur une base quotidienne, hebdomadaire, mensuelle. Ça peut apporter un peu plus de confiance offensivement et nous aider.»

De son côté, Max Pacioretty devra s’ajuster à un nouveau joueur de centre, lui qui avait l’habitude de voir Desharnais au centre, le trio précédent ayant disputé plus de 266 minutes ensemble depuis le début de la saison, soit plus que quiconque chez le Tricolore.

«On est rendu au point où ce n’est pas très grave avec qui tu joues. Il faut juste se présenter et jouer à notre meilleur. Je n’ai jamais joué avec Lars, mais il faut faire de notre mieux et le reste va suivre», a mentionné le deuxième meilleur marqueur des Canadiens avec 11 buts. Toutefois Pacioretty n’a pas marqué au cours des six derniers matchs.

«Il faut marquer plus de buts et se bâtir une confiance. Quelques gars connaissent des moments plus difficiles, dont moi, alors si on peut s’inscrire rapidement au pointage, je crois que ça va débloquer.»

Muté au sein d’un trio en compagnie de Michael Cammalleri et Louis Leblanc, David Desharnais croit que le changement remettra les choses en perspectives.

«Des fois on pense que tout va bien, mais des changements de trio comme ça, ça te réveille et ça te remet à ta place», a expliqué Desharnais, qui rappelle que tout est d’abord et avant tout une question de travail d’équipe. «Il ne faut pas s’attendre à ce que je lui donne la rondelle et qu’il marque à tout coup. Il faut travailler. Il faut qu’il aille dans les coins, moi aussi. Il faut travailler en équipe. »

Finalement, l’entraîneur a ajouté son grain de sel, mentionnant que P.K. Subban devrait être de la formation, lui qui avait été laissé de côté lors de la dernière rencontre, à Winnipeg. Mais il assure également que la question n’est pas de savoir qui est dans l’alignement, mais bien qu’est-ce qu’ils sont capables de faire.

«Peu importe qui est dans l’alignement, nous avons besoin d’un effort soutenu de nos 20 joueurs », a lancé Randy Cunneyworth. «Il faut faire du meilleur travail devant le filet, mais il faut surtout y envoyer des rondelles. Après, c’est une bataille quand elle y est. À ce niveau, ce sont généralement les deuxième et troisième chances qui pénètrent. »

Le match débute à 19h30, à la Place Banque Scotia.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Face à face: Canadiens - Sénateurs
Un bon lendemain de veille