Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

L'effet boule de neige

mercredi, 21.12.2011 / 22 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\'effet boule de neige

CHICAGO - Tout semble s'amplifier lorsque les choses ne vont pas en votre faveur.

Tentant de procurer une première victoire à leur nouvel entraîneur-chef, les Canadiens ont livré une chaude lutte aux meneurs au classement général, les Blackhawks.

Mais, deux mauvais bonds plus tard, tout avait changé. Une rondelle touchant un patin pour aller choir au fond du filet puis une mauvaise sortie de zone et la marque finale de 5 à 1 aurait été tout autre.

« Je crois que les bonnes équipes font leur chance », a lancé Randy Cunneyworth. « Les Blackhawks ont fait leur chance avec deux buts, dont un touchant un patin. Lorsque tu fonces au filet, de bonnes choses peuvent arriver. »

« P.K. sait qu'il aurait pu faire un meilleur jeu, mais la rondelle n'aurait pas dû être dans notre zone en premier lieu », a poursuivi Cunneyworth. « Nous avons arrêté de jouer notre match. Le match que nous jouions au début. Nous avons bien joué les trois quarts de la rencontre. Nous allions dans la bonne direction. »

Attendant les journalistes à son casier pour faire face à la musique, Subban, visiblement abattu, a fait son mea culpa.

« Ça n'a rien à voir avec l'âge », a confié le défenseur de 22 ans. « J'ai joué dans des gros matchs. J'ai joué contre ces équipes. Je sais ce que je dois faire pour avoir du succès et je dois le faire. »

C'est difficile lorsque 22 gars, même s'ils ne le disent pas, savent que tu ne fais pas ta part. Lorsque tu joues 25 ou 26 minutes par match, tu dois être meilleur. Je ne peux pas coûter des matchs à mon équipe et c'est ce que j'ai fait lors des deux dernières rencontres. »

Mais, ses coéquipiers sont loin de lui lancer la pierre, en commençant par le gardien Peter Budaj, qui en était à son premier départ depuis le 30 novembre à Anaheim.

« Nous sommes une équipe. On ne pointe personne du doigt. Nous sommes là-dedans tous ensemble. J'apprécie le geste de P.K. de prendre la blâme, mais nous devons être meilleurs en tant que groupe, en commençant par moi et le reste des joueurs », a expliqué Budaj, qui a effectué 23 arrêts à sa cinquième sortie en 2011-2012. « Nous devons jouer pour le logo et non pour le nom à l'endos du chandail. »

Puisqu'il est impossible de jouer une partie parfaite, Budaj y est allé de son explication quant à la chaîne d'événements qui a fait en sorte que le pointage final n'indique pas le réel allure du match.

« C'est un effet boule de neige. Tu essaies parfois d'en faire trop. Nous ne jouons pas de la façon dont nous voudrions », a exprimé Budaj. « Nous travaillons vraiment fort. Peut-être qu'on tient nos bâtons trop serrés. C'est différent quand tu gagnes. Nous sommes en léthargie et nous devons nous en sortir. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 21 décembre 2011
Carnet de route - Chicago
Utiliser tout son monde 
Ne jamais abandonner