Une première inoubliable

jeudi, 15.12.2011 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Une premi\u00E8re inoubliable

MONTRÉAL - Soir après soir au Centre Bell, l’atmosphère survoltée qu’on y retrouve est à couper le souffle. Bien que les Canadiens aient tout donné dans la défaite qu’ils ont subie aux dépens des Flyers, un événement en particulier est venu appuyer ces dires.

Nombreux étaient les partisans qui attendaient le premier but de Louis Leblanc dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Fidèle à sa réputation de travailleur acharné, le jeune joueur de centre a complété une séquence qu’il avait lui-même amorcée en remportant une mise en jeu en zone adverse avant de briser la glace quelques instants plus tard.

« C’était incroyable. J’avais vécu un peu la même chose avec la foule au repêchage. Je ne l’ai pas réalisé sur le coup », admet Leblanc au sujet de l’ovation debout de jeudi qui rappelait celle qu’il avait reçu des partisans montréalais au repêchage de 2009.

« Dans un match de la LNH, les chances de marquer sont rares. Je suis content d’avoir marqué ce but-là. » d'ajouter Leblanc.

Utilisé pendant un peu plus de quatre minutes par Jacques Martin contre Philadelphie, l’athlète originaire de Kirkland aurait pu se laisser abattre après qu’il eut dû passer quelques minutes au banc des punitions. Mais son entraîneur a continué à lui faire confiance et lui a permis de se racheter.

« Je n’avais pas eu beaucoup de présences sur la patinoire avant de marquer, en raison d'une mauvaise punition de ma part. Mon but est arrivé au bon moment, je pense qu’on perdait 2 à 1 à ce moment-là.

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas marqué un but, si je combine mes matchs à Hamilton et Montréal », admet Leblanc, qui n’avait pas fait bouger les cordages depuis le 25 novembre avec les Bulldogs. « Je suis content de ça, mais c’est dommage qu’on n’ait pas gagné ce soir.»

S’il y a une personne qui était contente pour Leblanc, c’était Mathieu Darche. Jouant le rôle de grand frère depuis quelques mois alors que le joueur de 20 ans débutait son ascension dans  les rangs professionnels, le vétéran comprenait ce que son jeune coéquipier vivait.

« Je suis bien content pour lui. Il a bien joué. C’était un gros but qui nous a remis dans le match », raconte le vétéran originaire de Saint-Laurent qui a nargué Leblanc après son but en lui passant le gant au visage. « C’est dommage pour lui que ça n’ait pas eu lieu dans une victoire. C’est le premier de plusieurs. »

Auteur d’un but et d’une mention d’aide durant le match, David Desharnais a poursuivi l’excellent boulot qu’il a accompli depuis le début du calendrier. Inscrivant régulièrement son nom sur la feuille de pointage, il était content de voir Leblanc faire comme lui.

« C’est sûr qu’il est sur un nuage. C’était exceptionnel l’ovation qu’il a reçue» explique Desharnais qui avait marqué son premier but dans la LNH à Montréal il y a moins d’un an. « Il me faisait rire parce qu’il avait un visage de glace, mais en dedans de lui je suis certain qu’il avait des papillons et qu’il avait le goût de sourire. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI :
Le jeu des chiffres - 15 décembre 2011
Physiques les Flyers?
Dans le calepin – 14 déc. 2011
Trois espoirs des Canadiens retenus par Équipe Canada Junior