Dans le calepin – 8 déc. 2011

jeudi, 08.12.2011 / 12 h 38 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 8 d\u00E9c. 2011

BROSSARD – Cole et les engrenages, les clés de l’entraîneur et St-Denis au niveau de la patinoire.


Au niveau de la glace: Le défenseur Frédéric St-Denis sera dans l’action jeudi soir, alors qu’il s’alignera aux côtés de Hal Gill pour son huitième match avec le Tricolore et dans la LNH. Le fait d’être jumelé avec un partenaire qui lui, en a plus de 1000 derrière la cravate réjouit grandement le jeune homme de 25 ans.

«Hal Gill est un gars qui est vraiment enthousiaste. À chaque match, il parle beaucoup, il m’aide beaucoup aussi sur la glace. D’avoir un vétéran comme lui à mes côtés, c’est certain que c’est un plus pour moi», a mentionné St-Denis qui devrait prendre la place de Yannick Weber à la ligne bleue. «C’est avec ton partenaire que tu fais le plus de passe, que tu communiques le plus sur la glace. C’est important d’avoir une bonne chimie. C’est important pour moi de beaucoup parler avec Hal entre les périodes, à la fin et au début des matchs aussi.»

Taper sur le clou: L’analyse des défaites est tout aussi, sinon plus importante que celle des victoires. Les joueurs des Canadiens savent ce qu’ils doivent faire pour connaître du succès et il ne tient qu’à eux de faire démarrer les engrenages, comme le rappelle Erik Cole.

«Après les défaites, ce sont souvent les mêmes commentaires qui reviennent. C’est à propos du contrôle de la rondelle, notre niveau de compétition, le trafic qu’on met devant le gardien adverse », soutient le vétéran. «Ce sont des détails, mais quand nous ne jouons pas aussi bien que nous le voudrions, ce sont les points qui reviennent.»

«Tout le monde sait qu’ils ont connu un départ un peu plus lent que ce qu’ils auraient souhaité », a renchéri Cole, cette fois-ci à propos des adversaires de jeudi soir. «Mais ils jouent beaucoup mieux au cours des dernières semaines. Peu importe la façon dont les équipes jouent dernièrement ou leur fiche, il faut être prêts pour aller à la guerre. Il faut se soucier de notre jeu.»

Les clés de l’entraîneur: Lorsque vous affrontez une équipe comme les Canucks de Vancouver, il est important d’avoir un bon plan de match. C’est d’ailleurs ce que l’entraîneur des Canadiens a proposé à sa troupe en vue de la rencontre de jeudi soir, n’hésitant pas à nommer certaines cibles chez l’adversaire.

«Contre une équipe comme les Canucks, il va falloir jouer en équipe. C’est la troisième meilleure offensive de la LNH. Ils sont premiers pour le jeu de puissance », a rappelé Jacques Martin avant de rappeler que certains joueurs sont spécialement à surveiller de l’autre côté. «C’est une équipe bien rodée, qui a beaucoup de profondeur. Notre défi ce soir est de neutraliser les frères Sedin, le trio de Kesler. Il faudra avoir un bon échec avant et bien se replier. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Le rouleau compresseur russe 
Un point signé Gionta
Les mains de Travis