Les mains de Travis

mardi, 06.12.2011 / 15 h 28 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les mains de Travis

MONTRÉAL -- La vie est parfois remplie de surprise. Et Travis Moen en est une pour les Canadiens cette saison.


Généralement reconnu pour ses mises en échec percutantes et son jeu impeccable en désavantage numérique, Travis Moen en surprend plus d’un en 2011-2012, démontrant de fins talents de marqueur.

L’attaquant au gabarit plutôt imposant de 6-pieds-2 et 215 livres a trouvé le fond du filet à huit reprises jusqu’ici en 2011-2012, s’approchant à seulement trois buts de sa meilleure récolte en carrière, en 2006-2007. Moen s’alignait à ce moment avec les Ducks et avait terminé la saison avec une bague de la coupe Stanley au doigt.

Sa récolte permet à Moen de se hisser au deuxième rang des marqueurs des Canadiens, à deux buts de Max Pacioretty, qui a fait scintiller la lumière à 10 reprises. Mais ce qui retient particulièrement l’attention en 2011-2012, c’est certainement son opportunisme. Lorsque Travis Moen tire au filet, c’est dangereux. Le vétéran ailier présente un pourcentage d’efficacité de 25.8% lorsqu’il vise la cage adverse, ce qui le place au premier rang de la LNH.

Mais son implication ne s’arrête pas là. Les récents résultats de l’équipe en désavantage numérique ne sont peut-être pas seulement attribuables à sa présence, mais il fait certainement partie intégrante de l’équation. Avec une moyenne de 2 minutes 22 secondes de temps de jeu lorsque son équipe est à court d’un homme, Moen se situe au deuxième rang chez les attaquants des Canadiens, tout juste derrière Tomas Plekanec. D’ailleurs, les deux joueurs forment la paire d’attaquants la plus souvent utilisée en pareille situation. Moen a d’ailleurs disputé, avant la rencontre de mercredi, 11,2% de son temps de jeu total de la saison aux côtés de Plekanec en désavantage numérique.

S’il continue au même rythme, les projections pour Moen sont à 24 buts, 30 points et un différentiel de plus-15. Objectif plutôt ambitieux pour Travis Moen, mais une chose est certaine, l’attaquant va continuer de travailler toujours aussi fort, peu importe les résultats.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Résultats - Scrutin du Match des étoiles 2012 - Semaine 3
Réalignement et nouveauté
Changement radical des divisions
Andrei Markov subit avec succès une arthroscopie à un genou