Parti en 86 secondes

vendredi, 02.12.2011 / 24 h 59 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

SAN JOSE – Quatre-vingt-six secondes. Quatre-vingt-six secondes et les Canadiens auraient pu mettre à un terme à une disette de 12 ans à San Jose.

Mais le sort en a voulu autrement. Ryane Clowe a d’abord créé l’égalité 3 à 3 à 18 :34 avant que Joe Pavelski ne scelle la victoire des Sharks en fusillade; le Tricolore devant se contenter d’un point.

« Je crois que l’on méritait un meilleur sort », a indiqué l’entraîneur-chef des Canadiens Jacques Martin. « Nous avons joué un excellent match de hockey. Les Sharks sont l’une des meilleures équipes de hockey de la Ligue. Nous avons très bien lutté. Nous n’avons eu qu’un jeu de puissance, mais on a créé de la bonne énergie, bien déplacé la rondelle et avons créé de chances de marquer. C’est malheureux qu’ils aient pu égaler la marque à la fin. »

Malgré ce 25e point ajouté au classement, les joueurs des Canadiens savaient qu’un 26e était à portée de main, un précieux point qu’ils ne voulaient pas voir leur glisser entre leurs doigts.

« Tu travailles fort. Tu te donnes une avance. Nous avons fait de bonnes choses. Malheureusement, nous avons eu un mauvais bond contre nous à la fin. Nous devons trouver une façon de conserver ces avances », a expliqué Brian Gionta.

Le héros offensif de la rencontre, avec ses trois points et son but en tirs de barrage, David Desharnais aurait bien aimé pouvoir afficher un sourire après avoir disputé l’un des meilleurs matchs de sa jeune carrière.

« C’est dommage », a admis Desharnais. « Je ne sais pas combien de matchs nous avons perdus cette année dans les cinq dernières minutes de la rencontre. Il va falloir trouver une façon des meilleurs dans ces moments-là. »

Ces défaites à l'arraché n’ont décidément pas été oubliées alors que Carey Price tenait un discours similaire.

« C’est très frustrant. Nous ne pouvons nous permettre de perdre ce genre de matchs », a confié Price, qui a repoussé 38 des 41 tirs des locaux lors des 65 minutes de jeu. « On doit trouver une façon de fermer les livres. C’est probablement arrivé cinq ou six fois que nous ayons perdu une avance dans les cinq dernières minutes. C’est vraiment frustrant. Nous devons nous replacer. C’est un sentiment difficile avec le recul, alors que l’on croyait avoir cette victoire en banque. »

De l’autre côté du vestiaire, Michael Cammalleri croyait également que le Tricolore méritait cette 11e victoire de la saison.

« Nous nous sommes mis dans une position pour remporter le match alors c’est très décevant de ne pas avoir récolté ce point additionnel », a expliqué Michael Cammalleri, auteur de deux points, dont son sixième but de la saison. « Nous en avons donné un à la fin du match, nous n’avons pas été en mesure de remporter le match en prolongation et nous avons obtenu une autre chance de l’emporter en fusillade. C’est difficile présentement. Il semble que nous sommes dans un trou et deux points auraient été agréables puisque nous nous sommes mis dans la position de les amasser. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Le jeu des chiffres - 1 décembre 2011
Sommaire
Faits Saillants
Carey Price remporte la coupe Molson
Le doigt sur le bobo