Des nouvelles de Gill

vendredi, 18.11.2011 / 13 h 24 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Des nouvelles de Gill
 

BROSSARD – Alors qu’Hal Gill revient à Brossard, Tomas Plekanec discute de la possibilité de prendre la place de Carey Price et Frédéric St-Denis parle de sa réalité dans la LNH.

Hal Gill était de retour avec ses coéquipiers vendredi matin.

Le retour d’un géant : Hal Gill était de retour dans l’entourage des Canadiens vendredi matin, quelques heures après avoir été hospitalisé en raison d’une infection provenant d’une coupure. Dans le vestiaire des Canadiens, la réaction était unanime.

«Quand quelqu’un se fait hospitaliser, c’est sûr qu’on est un peu inquiet. Tout semble réglé et ça fait du bien de le voir. On aime ça l’entendre et c’était bon de l’entendre ce matin en arrivant », a lancé Mathieu Darche à propos du retour du grand numéro 75, qui ne devrait toutefois pas être de la formation samedi soir contre les Rangers. «Il était un peu plus tranquille ce matin, je crois qu’il était un peu fatigué. Mais c’était quand même le bon vieux Hal qui était de retour, celui qui ne se gêne pas pour niaiser les autres un peu. C’est un joueur important pour notre équipe. »

Le troisième gardien : Lorsque le gardien des Islanders Evgeni Nabokov est tombé au combat en première période jeudi avant d'être remplacé par Rick DiPietro, une question a été soulevée. Que se passerait-il si les deux gardiens d’une même formation se blesseraient sur la route? La réponse: un joueur qui participe déjà à la rencontre s’habille et s’amène entre les deux poteaux.

«Hal Gill joue pas mal le rôle de gardien durant les désavantages numériques de toute façon, alors ce serait probablement un bon choix », a expliqué le joueur de centre Tomas Plekanec, après avoir appris qu’il avait lui-même été nommé par Carey Price pour remplir ce rôle, si ça arrivait. «J’ai seulement joué dans le filet à quelques reprises, mais lorsque j’étais enfant. J’avais beaucoup aimé ça. J’étais toujours prêt à enfiler les jambières pour pouvoir être le gardien. Je ne crois pas que ce serait encore le cas par contre… »

Et c’est dans le meilleur intérêt de tous que Plekanec se concentre sur ce qui se passe de l’autre côté de la patinoire, l’attaquant ayant obtenu quatre mentions d’aide au cours des deux derniers matchs.

Toute une différence: Après avoir disputé trois matchs préparatoires avec les Canadiens il y a quelques mois, Frédéric St-Denis participait à son deuxième match en saison régulière jeudi soir et une chose est certaine, il peut voir la différence.

«L’exécution est beaucoup plus rapide que lors des matchs préparatoires. Le jeu est toujours en mouvement. Il faut que tu sois positionné à la perfection en partant », a expliqué St-Denis, qui présente jusqu’ici un différentiel de plus-2. «Il ne faut pas être pris hors-position parce que sinon, c’est fini. C’est ça la plus grosse différence. Les passes transversales qui se font sont toujours sur la palette, alors il faut toujours être bien placé.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En vrac
Apprendre de la défaite
Au revoir Eddy
P.K., le vétéran