Dans le calepin - 16 novembre 2011

mercredi, 16.11.2011 / 12 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 16 novembre 2011
 

BROSSARD – Dans le calepin : un appel tant attendu pour St-Denis, Cole enfin dans le bon camp et Cammy vend la mèche.

Le long chemin : Frédéric St-Denis savait depuis longtemps qu’il allait disputer au moins une partie au Centre Bell cette semaine…. vendredi avec les Bulldogs. Mais mardi soir, St-Denis a entendu les mots qu’il souhaitait entendre de son entraîneur Clément Jodoin : « Tu as été rappelé par les Canadiens ». Alors que le pilote du Tricolore, Jacques Martin, a confirmé que les vétérans défenseurs Jaroslav Spacek et Hal Gill seront absents pour les deux prochaines parties, le défenseur de 25 ans subira donc son baptême du feu ce mercredi contre les Hurricanes.

« C’est certain que c’est satisfaisant d’avoir été rappelé », a indiqué St-Denis qui n’a jamais été repêché par une équipe de la LNH. « David Desharnais a eu le même genre de cheminement que moi. J’ai fait des aller-retour entre la ECHL et la Ligue américaine. Je suis passé par l’UQTR. J’ai eu un long cheminement. C’est un moment très satisfaisant en ce moment. »

Quelques casiers plus loin, le porte-étendard du hockey universitaire canadien et diplômé de McGill, Mathieu Darche, n’avait que de bons mots, ou presque, pour St-Denis.

« Des joueurs peuvent démontrer leur talent n’importe où. Des gars ne se développent pas nécessairement rapidement dans le junior. Certains se développent sur le tard. J’ai joué avec Fred à Hamilton. Il est un gars qu’on ne remarque pas nécessairement sur la glace, mais il est très solide. Je suis très content pour lui. C’est un autre joueur issu du hockey universitaire qui se rend jusqu’à la dernière étape », a expliqué Darche, avant de faire son serment d’allégeance à son alma mater.

« Si je ne me trompe, McGill est classé deuxième au pays. Où se situe Trois-Rivières, encore? »

Sourire retrouvé : Ayant déjà raté trois parties en début de saison puis deux autres au cours des trois derniers affrontements des siens, Michael Cammalleri était impatient d’annoncer qu’il serait en mesure d’affronter les Hurricanes.

« Je me sentais bien sur la glace ce matin », a indiqué Cammy avant de vendre la mèche. « Je vais jouer ce coir. Oops… je n’aurais peut-être pas dû vous le dire. Samedi à Nashville, je m’étais déjà senti mieux. »

Le problème ou la solution : Depuis la reprise des activités de la LNH en 2005-2006, les Hurricanes de la Caroline ont connu plus que leur part de succès contre les Canadiens au Centre Bell, avec un certain Erik Cole dans leur formation, eux qui présentent une fiche de 8-2-2 à Montréal au cours des six dernières saisons. Le nouveau numéro 72 du Tricolore a sa petite idée sur les récents succès des Canes dans la Belle Province.

« C’est assez simple, j’étais là », a indiqué Cole, tout sourire. « Beaucoup d’autres gars comme moi aiment jouer ici en raison de l’atmosphère au Centre Bell. Il semble que c’est un édifice où les joueurs se lèvent le matin et ont hâte d’y jouer et veulent bien performer.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

AUSSI VOIR:

Liste des blessés
Le retour de Markov 
Aucun répit
Le jeu des chiffres - 14 novembre 2011
Le Tricolore rappelle Andreas Engqvist 
Miller, Enroth... même défi