Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les hommes à tout faire

samedi, 05.11.2011 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les hommes \u00E0 tout faire
 

NEW YORK – Il faut savoir composer contre plusieurs éléments dans l’espoir de remporter la victoire. Bien que le Tricolore a tout tenté pour remonter la pente, leurs efforts furent insuffisants et ont dû s’avouer vaincus face aux Rangers.

Certains matchs peuvent être plus difficiles que d’autres. Les joueurs des Canadiens l’ont appris à la dure samedi contre les Rangers. Jacques Martin a dû employer certains de ses éléments beaucoup plus souvent qu’il ne l’aurait espéré et cela paraissait en fin de match lorsque ses hommes ont tenté de niveler la marque. Mais l’équipe locale s’est sauvé avec un gain de 5 à 3.

Les unités spéciales, spécialement celles en infériorité numérique, ont été sur la patinoire plus souvent qu’elles ne l’auraient souhaité. Des éléments importants en défensive comme Josh Gorges et Hal Gill ont passé la plupart de leur temps à défendre le fort à court d’un homme. Les intentions peuvent êtres bonnes, mais ce genre de statistique vous rattrape en bout de ligne.

« Nous nous sommes mis dans le trouble en raison des punitions et cela nous a rattrapé. Certains gars sont surtaxés en infériorité numérique et n’ont pas suffisamment eu l’occasion de jouer à 5 contre 5 », admet Brian Gionta, qui a tout de même récolté sa 200e mention d’aide en carrière samedi.

« Leurs trois buts rapides nous ont mis dans l’eau chaude, c’est difficile d’amorcer un match de cette façon. Mais je crois que nous avons tout de même bien bataillé en deuxième période. »

Les joueurs ne veulent pas pointer du doigt les officiels lorsqu’il est question des nombreuses punitions qu’ils ont reçues lors du match. Le Tricolore a dû se débrouiller à court d’au moins un homme à neuf occasions. Carey Price n’a cédé qu’à une reprise en pareille situation, et c’était lorsque les Rangers profitaient d’un surnombre de deux hommes. Lui et ses coéquipiers ont démontré du caractère en réduisant l’écart jusqu’à un seul but à un certain moment.

« Nous avons écopé de plusieurs pénalité, mais c’est la vie. Nous devons trouver une façon  de demeurer loin du cachot », mentionne Hal Gill qui a été utilisé pendant un peu plus de huit minutes en désavantage numérique.

« Nous avons tout de même tué plusieurs de ces punitions et nous avons démontré beaucoup de caractère en revenant dans le match comme nous l’avons fait. »

Le poids de jouer deux matchs en autant de soirs peu se faire sentir, mais les joueurs ne veulent pas utiliser leur match de vendredi comme excuse de cette défaite à New York.

« La première période a été difficile pour nous. Revenir de l’arrière n’est jamais facile, mais il faut donner tout le crédit aux gars dans la chambre; ils n’ont jamais abandonné », raconte avec fierté Carey Price qui amorçait un deuxième match en 24 heures.

« Écoper d’autant de pénalités peut être fatal, surtout lorsque vous jouez deux rencontres en autant de soirs. C’est exigeant pour ceux qui évoluent en désavantage numérique. Ils ont dépensé beaucoup d’énergie en pareille situation. Ils ont fait du bon travail à surmonter ces embûches.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Quand tout fonctionne  
Faits saillants
Au quotidien
Sommaire
Une entente de trois ans pour Jarred Tinordi