Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Quand tout fonctionne

vendredi, 04.11.2011 / 22 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

OTTAWA – Le concept de la chimie dans une équipe est utilisé à toutes les sauces. Mais par contre, lorsque jour après jour des résultats positifs résultent de cette excellente cohésion, il faut avouer que la chimie est un facteur important.

Réunis depuis le 22 octobre, le trio composé de David Desharnais, Michael Cammalleri et Erik Cole a su tirer son épingle dernièrement. Avec une solide récolte de six buts et 14 points depuis qu’ils évoluent ensemble, cette ligne a su tirer son épingle du jeu dernièrement pour aider leur équipe à remporter une quatrième victoire consécutive.

« Je ne pourrais pas dire que nous étions excellents, mais nous avons réussi à nous améliorer sur certains points », admet Erik Cole, qui a ouvert la marque vendredi soir avec son troisième but de la campagne.

« En tant que groupe, nous avons réussi de bonnes choses, chacune des quatre lignes. Nous avons conservé les mêmes combinaisons depuis au moins une semaine. La chimie commence à s’installer de cette façon et espérons que cela puisse continuer. »

Comme il l’avait mentionné après la séance d’entraînement du matin, Cammalleri et ses coéquipiers n’ont jamais poussé sur le bouton de panique lorsque l’équipe a connu certains ennuis dernièrement. Ils étaient conscients que la solution se trouvait à l’intérieur, et les changements de trios apportés le démontrent très bien.

« J’aime beaucoup notre ligne. David est un gars qui aime avoir la rondelle et qui me permet d’obtenir de nombreuses bonnes chances en zone offensive. Quant à Erik, nous nous alimentons mutuellement en créant des opportunités avec sa vitesse », explique Cammalleri.

« J’ai ressenti qu’il y avait une bonne chimie entre nous dès que nous avons été réunis ensemble. Je n’avais jamais vraiment évolué en compagnie de David. J’ai toujours aimé jouer en compagnie de gars qui préconise son style de jeu. »

Jacques Martin a également eu la main heureuse en réunissant Lars Eller à Andrei Kostitsyn et Travis Moen. Après avoir raté quelques matchs en début de saison, Eller a continué là où il avait laissé lors des dernières séries éliminatoires.

Également réunis depuis le 22 octobre, les nouveaux compagnons de trios ont eux aussi obtenu des dividendes rapidement. Leurs six buts et autant de mentions d’aides depuis le match contre les Maple Leafs démontrent que leurs styles de jeu différents s’agencent très bien ensemble.

« Le trio de Desharnais ainsi que celui d’Eller ont eu plusieurs bonnes chances de marquer », a mentionné l’entraîneur-chef du Tricolore. « Ils ont été un gros facteur dans la victoire de notre équipe. »

Ils auront tous l’occasion de démontrer à nouveau, et rapidement, que la chimie est bien installée parmi eux. Le Tricolore sera à l’œuvre dès samedi à New York pour affronter les Rangers.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Résumé du match
Au quotidien
Sommaire
Dans le calepin - 4 novembre 2011