Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Simple comme bonjour

mardi, 25.10.2011 / 14 h 58 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

BROSSARD – La solution aux problèmes actuels des Canadiens est bien simple. Trop simple.

Du moins, c’est ce que les joueurs semblent avoir en tête lorsqu’ils discutent de la marche à suivre pour engranger des victoires au cours des prochaines rencontres.

«Quand tu es dans une situation comme celle-ci, on dirait toujours que la bonne recette est de tout simplifier et de retrouver une éthique de travail. Quand tu simplifies et que tu travailles fort, généralement, tu vas trouver un moyen de passer par-dessus l’adversité. Nous avons l’air beaucoup plus rapide quand nous jouons simplement. Nous sommes plus directs », a expliqué Erik Cole, qui croît toutefois que l’approche à adopter se passe en deux temps.

«En même temps, il y a du talent dans cette équipe. L’idée est de travailler fort et d’épuiser l’adversaire et c’est à ce moment qu’il va y avoir des possibilités pour plus de créativité», a renchéri Cole, qui a obtenu une quinzaine de tirs au but jusqu’ici cette saison.

Avec 271 tirs au compteur, les Canadiens se retrouvent d’ailleurs au troisième rang de la LNH pour le nombre de tirs au but.

Après avoir obtenu une soirée de congé, le gardien Carey Price retrouvera son filet mercredi soir pour affronter les Flyers de Philadelphie, au Centre Bell.

«La communication fait partie du jeu. Il faut simplifier les choses et retourner à la base. Nous sommes une équipe de viande et de patate, la base quoi », a mentionné Price. «J’ai déjà été dans ce genre de situation et de nous apitoyer sur notre sort ne sert à rien, parce que personne d’autre ne se sent mal pour nous. Nous devons juste faire le travail. »

Avec trois rencontres capitales qui approchent, le pilote des Canadiens, Jacques Martin, a eu une discussion avec ses ouailles mardi matin, histoire de jeter un coup d’œil au portrait global.

«On a discuté de notre situation par rapport au classement. Nous avons fait l’état d’où nous étions et d’où nous avons besoin d’être pour faire les séries », a expliqué calmement Jacques Martin. «Il y a urgence. On vise 96 points pour faire les séries. Il faut s’assurer que tout le monde voit ce qu’il y a à accomplir. »

Prochain objectif: les deux points à l’enjeu contre les Flyers mercredi soir à 19h30 au Centre Bell.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Un autre pas
Le Tricolore se bute à Markstrom
Du nouveau dans l’air