Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin – 23 oct. 2011

dimanche, 23.10.2011 / 13 h 18 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 23 oct. 2011

BROSSARD – Histoire de faire le point, Jacques Martin a rencontré sa troupe dimanche matin.

Derrière les portes closes : Josh Gorges a rencontré les médias après la rencontre d’équipe de dimanche matin pour discuter de la direction à prendre pour l’équipe. S’assurant de garder les détails privés, Gorges a discuté de l’importance de mettre les erreurs du groupe sous le microscope afin de s’assurer de faire les ajustements nécessaires.

«Ce n’est pas facile, surtout dans des moments comme ça où tu as tendance à tenir ton bâton un peu trop serré, parce que tu ne veux pas être le gars qui fait une erreur. Mais nous sommes des professionnels et nous devons travailler collectivement. Si nous le faisons, nous allons nous en sortir », a lancé Gorges qui admet qu’il a sa part de responsabilité.

«Les buts contre, c’est une statistique d’équipe. Quand tu regardes les buts qu’ils ont marqués, j’ai laissé la rondelle au meilleur marqueur de la LNH et je lui ai laissé un bon angle de tir », a mentionné le défenseur au sujet du jeu qui a mené au but de Phil Kessel. «Ce n’est pas la faute du gardien, c’est la mienne. Nous les avons laissés foncer au filet et déranger le gardien et encore une fois, ce n’est pas de sa faute, c’est la nôtre. Si vous lui demandez, il dira qu’il doit être meilleur, mais nous aussi, nous devons être meilleurs devant lui. »

Jeunesse d’aujourd’hui : Même si le corps défensif des Canadiens présente une moyenne d’âge de 26,3 ans et une expérience dans la LNH assez limitée, Yannick Weber n’est pas prêt à blâmer l’inexpérience pour la fiche actuelle du Tricolore.

«Je sais que nous sommes une jeune équipe. Mais on ne dirait pas que c’est une question d’inexpérience. Tout le monde ne joue pas à son meilleur. Mais quand on y regarde de plus près, Emelin ne fait pas d’erreur. Il joue solidement, s’implique physiquement. J’aime jouer avec lui, on dirait qu’il a toujours joué dans la Ligue. C’est la même chose avec Raphael. Il joue avec Hal Gill, un gars qui a beaucoup d’expérience, et on ne dirait pas qu’il n’est pas à sa place », a expliqué Weber, qui avoue toutefois que sans les blessures, la donne serait autre.

« C’est certain qu’avec Campoli, Markov et Spacek, on aurait une équipe bien différente, mais en même temps, je ne crois pas que les jeunes soient à blâmer. Nous avons joué solidement et je crois qu’au final, les problèmes en défensive sont un problème de groupe», a laissé tombé Weber au sortir d’une rencontre d’équipe.

Mener par l’exemple : Dans la philosophie de l’entraîneur Jacques Martin, la présence d’un noyau, d’un groupe de leaders est très important et le pilote du Tricolore n’a pas hésité à rappeler leur rôle, surtout dans la situation actuelle.

«Le groupe de leader est important. C’est capital d’avoir leur feedback et d’avoir leur appui. Ce sont des gars qui sont engagés. Je pense ici à Gionta, Gill, Moen ou encore Gorges. Tu ne peux pas avoir des gars qui sont plus engagés et impliqués dans la situation », a mentionné l’entraîneur. «Ils prennent ça à cœur. Ils sont déçus quand on a des résultats comme hier. Maintenant, on a une journée pour nous rebâtir, refaire le plein et s’assurer de revenir encore plus fort et avec une meilleure exécution lundi soir.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Nokelainen et Stafford acquis des Coyotes
Question d’identité
Dans le calepin - le 22 octobre 2011