Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Question d’identité

samedi, 22.10.2011 / 23 h 05 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Question d\u2019identit\u00E9
 

MONTRÉAL – L’histoire de la rencontre de samedi entre les Canadiens et les Maple Leafs se résume par deux seuls mots : montagnes russes.

Même si la troupe de Jacques Martin a pris les devants à trois reprises dans le match, les Leafs ont réussi à combler le déficit à chaque fois pour finalement se sauver avec la victoire en prolongation.

Pour ceux qui doutaient encore des capacités de Lars Eller par rapport à la mobilité de son épaule ou à sa préparation pour la saison, puisqu’il n’a pas eu droit à un camp d’entraînement, le Danois de 22 ans a prouvé qu’il était de retour.

«J’aurais certainement échangé mon succès personnel ce soir pour deux points, n’importe quand. C’est frustrant, c’est certain», a avoué Eller, qui a obtenu ses deux premiers points de la saison, en plus de terminer la soirée avec un différentiel de plus-3.

«En deuxième période, il y avait beaucoup de positif dans le vestiaire. Nous voulions aller chercher ces deux points. Nous jouions pour gagner », a renchéri le jeune joueur de centre. «Nous avons marqué nos deux buts, nous avons pris l’avance, tout allait très bien pour une quinzaine de minutes. Puis, nous nous sommes effondrés. Je ne sais pas ce qui est arrivé, ce n’est pas nous ça. »

Quelques casiers plus loin, son compagnon de trio Travis Moen n’avait que des éloges pour le jeune attaquant, ayant connu lui-même une bonne soirée au bureau, marquant deux des quatre buts des Canadiens.

«Lars est bon. C’est un joueur très dynamique. Il a de la vitesse en zone centrale. Il a une bonne vision, un bon tir, de bonnes mains. C’est assez facile de jouer avec un gars comme lui», a lancé Moen, qui a d’ailleurs marqué en désavantage numérique sur une savante passe de Eller.

«Je joue simplement. Pour connaître du succès, je dois foncer au filet et obtenir des buts d’acharnement », a rappelé Moen. «Je joue avec deux très bons joueurs en Lars et Andrei. Si nous continuons comme ça, nous allons commencer à voir des victoires».

Même son de cloche du côté de Michael Cammalleri qui a marqué le troisième but des siens en troisième période, pour porter la marque à 3 à 3.

«Je crois qu’il faut analyser le match d’un côté très pratique et voir les huit points qui sont à l’enjeu la semaine prochaine », a laissé savoir Cammalleri. «Si nous jouons comme nous l’avons fait ce soir, nous allons en gagner. J’ai senti qu’il y avait ce sentiment d’urgence dans la rencontre. Ce n’est pas l’effort qui a manqué. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI

Faits saillants
Le jeu des chiffres
Sommaire
Dans le calepin