Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin – 15 octobre 2011

samedi, 15.10.2011 / 12 h 25 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 15 octobre 2011

MONTRÉAL – Dans le calepin aujourd’hui : pas d'excuse, on discute gabarit et avantage numérique.

Personne à blâmer: Après une soirée difficile contre les Flames, les Canadiens pensent à leur prochain adversaire, l’Avalanche du Colorado et sont prêts à faire les ajustements nécessaires – et aucune excuse n’est permise.

«Nous avons peut-être des blessures, mais quand tu regardes de plus près, de perdre ce match n’avait rien à voir avec les blessures, mais avec un manque d’exécution de notre part », a dit Mathieu Darche, qui a obtenu quatre tirs au but jeudi soir. «Si nous avions bien joué dans ces matchs, alors à ce moment, nous pourrions regarder en arrière et nous dire que nous avons perdu en raison des blessures. Je ne veux rien enlever à Calgary, parce qu’ils ont joué un bon match, mais nous nous sommes nous-mêmes coulés, pas à cause des blessures, mais à cause de la façon dont on a joué.»

Retour à la base : À quelques heures du seul affrontement de la saison contre l’Avalanche du Colorado, les joueurs des Canadiens qui participaient à l’entraînement matinal optionnel étaient unanimes sur une chose: le niveau de jeu doit être plus élevé.

«On est retourné à la base cette semaine. Nous n’avons pas connu le début que nous espérions, mais il y a seulement trois matchs de joués. On ne panique pas, mais nous savons qu’il faut élever notre jeu d’un cran », a lancé Lars Eller, qui aura la chance de tester son épaule comme il le faut, en affrontant l’Avalanche, qui présente un alignement d’assez gros gabarit.

«Je ne crois pas que la taille va être un facteur. D’avoir la plus grosse équipe sur la glace ne veut pas dire que tu vas automatiquement gagner. Ça va être une question de qui est le plus discipliné et qui joue le meilleur 60 minutes», a conclu l’attaquant qui sera jumelé à Tomas Plekanec et Erik Cole samedi soir.

L’homme en plus : La troupe de Jacques Martin n’a marqué qu’un seul but en 13 avantages numériques jusqu’ici. Le principal intéressé croit que c’est un facteur sur lequel il faudra se pencher.

«Il faut se rendre à l’évidence et regarder les chiffres. Quand tu domines sur les unités spéciales, tu te donnes une bonne chance de remporter le match », a expliqué Jacques Martin. «Un bon exemple de ça est notre dernier match. Calgary en a marqué deux en avantage numérique et pas nous. Ça a été la différence dans le match. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI

Face à face: Canadiens - Avalanche

Le hockey pour vaincre le cancer