Essai et erreur

vendredi, 14.10.2011 / 14 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Essai et erreur

BROSSARD – À chaque début de saison, il faut brasser les cartes à quelques reprises avant d’avoir la main parfaite. C’est exactement ce que l’entraîneur Jacques Martin a fait, au lendemain de la défaite aux mains des Flames de Calgary.

Ainsi, Tomas Plekanec a piloté un trio flanqué d’Erik Cole et de Lars Eller à l’entrainement de vendredi matin.

«Pleky et Cole sont deux très bons joueurs et nous allons pouvoir générer de l’offensive», a lancé Eller, qui devrait jouer à l’aile. «Il n’y a pas vraiment de différence entre le fait de jouer au centre et de jouer à l’aile. Nous allons avoir la possession de la rondelle souvent et c’est ça qui compte.»

Son nouveau compagnon de trio, Erik Cole, ne voudrait pas changer d’emploi pour prendre celui de son entraîneur.

«Je suis content de ne pas avoir ce travail. C’est toujours difficile pour un entraîneur de prendre ces décisions et de décider des meilleures combinaisons. C’est dur derrière le banc, surtout pendant un match, alors qu’ils doivent faire des changements », a lancé Cole.

Un autre changement majeur a eu lieu au sein du trio de Gomez, alors que Travis Moen est venu prendre la place de Max Pacioretty, qui lui retrouvera David Desharnais, avec qui il a joué à Hamilton.

«Je ne suis pas le genre de gars qui va obtenir une saison de 100 points, mais si je peux créer des occasions pour mes coéquipiers, travailler dur et sortir avec la rondelle, c’est mon rôle », a lancé Travis Moen qui continuera également d’évoluer au sein de l’unité de désavantage numérique.

«C’est certain qu’ils veulent la rondelle », a renchéri Moen en parlant de Gionta et de Gomez. «Ils ont parfois une meilleure vision. Ils comprennent que je suis plus du type à patiner en ligne droite. Je vais toujours les chercher sur la glace et je veux qu’ils sachent que s’ils me voient arriver avec de la vitesse, ils n’ont qu’à envoyer la rondelle dans le coin et je vais aller la leur chercher.»

Il y a eu également quelques changements au sein de l’avantage numérique, alors que Tomas Plekanec a été muté à l’avant, alors que Yannick Weber a pris place aux côtés de P.K. Subban.

«Nous avons besoin de Plekanec à l’avant, ce qui veut dire que ça laisse un trou à la pointe. P.K. et moi nous connaissons très bien et on pourra bien faire circuler la rondelle. Ça va être un avantage numérique dangereux, je vous le garantis », a lancé le jeune défenseur suisse.

Le prochain entraînement pour tester ces nouvelles combinaisons aura lieu au Centre Bell samedi matin, quelques heures avant l’affrontement avec l’Avalanche du Colorado.

À l'entraînement

Moen-Gomez-Gionta

Eller-Plekanec-Cole

Pacioretty-Desharnais-Kostitsyn

Darche-Engqvist-Palushaj

Subban-Gill

Gorges-Diaz

Weber-Emelin

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

AUSSI VOIR:

Le jeu des chiffres - 13 octobre 2011

Ryan White a subit avec succès une intervention chirurgicale 

Soir de rentrée  

Valse de l’alignement