Faute avouée…

jeudi, 06.10.2011 / 22 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Faute avou\u00E9e\u2026

TORONTO – Ce n’est pas parce que le camp d’entraînement est terminé que le processus d’apprentissage l’est, lui aussi.

Après avoir connu une première période enflammée où ils ont dominé au chapitre des tirs au but 14 à 4, la troupe de Jacques Martin a ralenti la cadence en deuxième période, laissant la porte ouverte aux Leafs pour qu’ils puissent satisfaire leurs partisans en ce premier match à domicile.

«Après la première, on a commencé à montrer un jeu plus individuel. En première, c’était du jeu simple avec beaucoup de support sur le porteur de la rondelle: on a attaqué le filet, on a lancé au filet », a analysé l’entraîneur Jacques Martin en parlant des premières vingt minutes de jeu. «En deuxième, on a joué individuellement et ce sont les Leafs qui en ont profité. On n’a pas été très efficace en avantage numérique. Il y avait trop d’hésitation, trop de jeux à un contre un et la rondelle ne circulait pas assez.»

Faits saillants Canadiens - Leafs

Ayant obtenu cinq occasions en avantage numérique au cours de la soirée, les joueurs des Canadiens ont concédé qu’ils avaient connu quelques ratées, mais rien qui ne s’arrange pas avec quelques bonnes séances d’entraînement.

«Notre problème sur l’avantage numérique est la façon dont nous nous déplacions sur la glace. L’entrée en zone neutre était plutôt difficile, nous n’avons pas réussi à nous installer et quand ça arrive, tu cours après la rondelle », a lancé Brian Gionta, qui a disputé un peu plus de quatre minutes en avantage numérique au cours du duel. «Nous manquions un peu de synchronisme et nous n’offrions pas assez de support. C’est ça qui nous a mis dans le trouble. »

Comme l’adage le dit, faute avouée est à moitié pardonnée. C’est d’ailleurs avec cet état d’esprit que Michael Cammalleri a réfléchi sur la rencontre.

«En deuxième, nous avons joué de façon un peu complaisante, ce qui bien sûr n’était pas une bonne idée, mais en général, nous avons fait pas mal de bons coups et j’ai un très bon feeling par rapport à notre équipe », a mentionné Cammalleri qui a terminé avec quatre tirs au but, tout comme ses compagnons de trio Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn. «Au final, ce n’est pas ce que nous voulions et en aucun moment je dirai que les deux points n’étaient pas importants à aller chercher, mais je me sens très confiant par rapport à notre groupe. »

Retournant directement à Montréal après la rencontre à Toronto, la troupe de Jacques Martin aura deux jours d’entraînements pour peaufiner le tout, avant de s’envoler pour Winnipeg pour y disputer une première rencontre avec les Jets, dimanche.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI:
Le jeu des chiffres- 6 oct. 2011
Sommaire de la rencontre
Faits saillants
Carey Price dévoile son nouveau masque