Un exemple de cohésion

samedi, 01.10.2011 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
QUÉBEC – Depuis 16 jours ils étaient des joueurs de hockey. Maintenant, ils sont une équipe.

Lorsqu’elle a sauté sur la patinoire samedi soir pour la rencontre avec le Lightning, la troupe de Jacques Martin était bien déterminée à faire oublier la défaite de 4 à 0 subie aux mains de Tampa Bay, jeudi dernier. Et c’est exactement ça qui est arrivé, l’emportant facilement par la marque de 5 à 1.

«Le dernier match qu’on avait joué nous avait fait mal à l’orgueil », a lancé d’entrée de jeu Mathieu Darche, qui a marqué son premier but des matchs préparatoires en deuxième période. «On voulait revenir avec une bonne performance et de la première à la dernière minute, on a bien joué»

«Depuis que je suis ici, je n’ai jamais vu une équipe aussi unie », a lancé le défenseur P.K. Subban au sujet du groupe qui s’est présenté devant les 15 077 spectateurs présents au Colisée Pepsi. «Nous sommes un groupe solide et nous prenons tous notre part de responsabilité et ça va des recrues jusqu’aux vétérans. J’aime beaucoup ça de voir les sentiments qui existent dans cette équipe et le genre de hockey qu’on est capable de jouer. »

Et cette cohésion à travers l’équipe a été ressentie au cours de la rencontre en entier. Non seulement huit joueurs différents ont participé au pointage, mais certains coéquipiers n’ont pas hésité à sauter dans la mêlée pour en protéger d’autres. Ça a notamment été le cas de Josh Gorges qui est venu à la défense de son nouveau coéquipier, Chris Campoli, en jetant les gants face à Ryan Malone.

«Je ne crois pas que Gorges reçoive assez de crédit pour la façon dont il joue. C’est vraiment un gars d’équipe – Malone n’est pas un petit garçon et pour Gorges de sauter comme ça dans la mêlée, ça prend beaucoup de courage et c’est pour ça qu’il a une lettre sur son chandail», a lancé Subban en référence au «A» d’assistant-capitaine brodé sur le chandail du numéro 26.

«Beaucoup disent qu’on n’a pas de bagarreurs, mais ce soir, on a prouvé qu’on pouvait être solides, en équipe », a lancé Mathieu Darche. «Hal Gill est allé défendre P.K. et Josh s’est battu contre Malone. Les gars sortent de leur élément. Je sais que c’est un peu cliché, mais la mentalité du un pour tous, tous pour un, c’est ce qui existe. Tout le monde est fier de Josh, de Hal et ça va être comme ça toute l’année.»

Vincent Cauchy écrit canadiens.com


VOIR AUSSI:
Le jeu des chiffres- 1 oct. 2011
Bonjour Québec
Gallagher et Bournival cédés à leur club junior 
Dans le calepin – 30 sept. 2011 
Offensive envers la contrefaçon