Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Calepin d'après-match

dimanche, 25.09.2011 / 22 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
HALIFAX - Voici ce que les Canadiens avaient à dire au terme du revers de 7 à 3 aux mains de Bruins dimanche soir.

Pas d'excuse: Que ce soit un septième match en séries ou un match du calendrier préparatoire, Mathieu Darche prend à coeur le résultat du match de la même façon. Même si le marathon de six matchs en sept soirs prendra bientôt fin, le numéro 52 ne cherchait pas d'excuse, malgré que le Tricolore a jusqu'ici 44 joueurs.
 
«Toutes les équipes changent d'alignement à tous les soirs», a indiqué Darche. «Nous avions seulement quelques joueurs qui disputaient deux matchs en deux soirs. Il y a des équipes qui changent leurs trios à tous les matchs.»
 
Des fleurs
: Le camp d'entraînement n'est pas uniquement le moment d'épater la direction de l'organisation pour les espoirs de l'équipe. Il s'agit d'un moment opportun pour se faire remarquer par ses futurs coéquipiers. Deux des plus beaux espoirs de l'organisation sont parvenus à impressionner Scott Gomez.
 
«Brendan [Gallagher] obtient des opportunités et crée des chances de marquer. Je ne connais pas sa situation, mais il se fait un nom. C'est le but quand tu viens au camp et c'est ce qu'il fait. [Nathan] Beaulieu, à la ligne bleue, a un brillant avenir devant lui. Cela en dit long sur le travail de l'organisation. Ils rendent les décisions qui devront être prises très difficiles.»

Une à oublier: À sa première sortie complète du camp d'entraînement, Peter Budaj aurait sans aucune doute aimé que le résultat soit différent lorsqu'il a levé les yeux vers le tableau indicateur à la fin de la rencontre.
 
«Pour être honnête, je me sentais bien», a expliqué Budaj. «Ce fut une soirée difficile, mais je sais que je peux mieux jouer. Nous avons encore deux semaines avant le début de la saison. Nous allons nous habituer à travailler ensemble et nous allons nous améliorer. »
 
Le temps des évaluations: Malgré la fiche d'une victoire et quatre revers de sa formation, l'entraineur-chef des Canadiens Jacques Martin sait que le camp d'entraînement est le moment parfait pour savoir ce que les jeunes espoirs de l'organisation ont dans le ventre.
 
«L'objectif, ici, est d'évaluer notre personnel», a indiqué Martin. «Nous jouons cinq matchs en six soirs avec un alignement décimé. C'est le bon moment de savoir où nos jeunes joueurs en sont avec leur développement.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Après-match: Alex Henry
Le jeu des chiffres
Résumé
L'air des maritimes
Sifflets et tableaux
Comme dans la ruelle