Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Sifflets et tableaux

samedi, 24.09.2011 / 16 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Sifflets et tableaux
MONTRÉAL – Pour une neuvième saison, le Centre Bell s’est animé en matinée, pour offrir aux entraîneurs de hockey mineur du Québec, une occasion de se regrouper pour faire le point et en apprendre un peu plus sur les techniques d’entraînement, le tout, gratuitement.
 
Jacques Martin a pris la parole devant plus de 800 entraîneurs.
Encore une fois, la Journée des entraîneurs Tim Hortons organisée par les Canadiens de Montréal, en collaboration avec Hockey Québec et Hockey Canada, a été un franc succès. Plus de 800 entraîneurs de partout à travers le Québec se sont déplacés pour l’événement.

Les entraîneurs présents ont eu droit à des conférences données par des spécialistes du monde du hockey tels que Jacques Martin, Randy Cunneyworth, Randy Ladouceur, Perry Pearn, Pierre Groulx et Pierre Allard.

Après avoir assisté à l’entraînement matinal des Canadiens, les participants ont eu droit à une conférence de la part de Jacques Martin qui a également procédé à une séance de questions-réponses, où les thèmes de la mise en échec, de la psychologie sportive, de la motivation et du jeu de puissance ont été abordés.

«C’est important de vous rappeler que vous avez une influence, un impact sur les jeunes», a lancé Jacques Martin aux 800 entraîneurs présents. «Ils vous voient comme un enseignant, comme le remplaçant de leurs parents, comme une figure d’autorité. Il faut vous souvenir que vous avez un rôle important à jouer envers le jeune, envers l’équipe, envers la société.»

En plus d’éduquer les entraîneurs, des jeunes hockeyeurs du programme RAP des Canadiens ont eu la chance de participer aux démonstrations sur glace en compagnie du personnel d’entraîneurs des Canadiens.

Avec les récentes modifications qui ont eu lieu dans le hockey mineur québécois, notamment l’introduction du contact physique au niveau pee-wee, de nombreux entraîneurs ont dû ajuster leurs flûtes.

«Ce qu’il faut reconnaitre, c’est le niveau de compétition dans lequel on joue. Dans les niveaux élite, c’est peut-être important de commencer plus tôt », a mentionné Jacques Martin. «Ce qu’il faut s’assurer, c’est d’enseigner comment frapper et comment absorber une mise en échec.»

Maintenant, tous les morceaux sont en place pour la saison 2011-2012 et gageons que bon nombre d’entraîneurs seront de retour au Centre Bell, à l’aube de la saison 2012-2013 pour la prochaine édition.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Face à face: Canadiens-Sénateurs
Prêt à tout
La deuxième rentrée 
Le retour de deux guerriers