Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Montréal 1, Markov 2

vendredi, 24.06.2011 / 13 h 05 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Montr\u00E9al 1, Markov 2
BROSSARD –  Montréal l’a choisi une première fois en 1998, Andrei Markov a choisi Montréal une deuxième fois.

Depuis que les Canadiens ont jeté leur dévolu sur le défenseur russe au sixième tour au repêchage de 1998, Markov a toujours montré son allégeance envers le chandail bleu-blanc-rouge.

Ce qu'Andrei Markov apporte aux Canadiens
Alors que bien des joueurs sont heureux de tester leur valeur le marché des joueurs autonomes dès la première occasion, Markov en avait fait fi en 2007 alors qu’il aurait pu devenir libre comme l’air une première fois, signant plutôt un contrat de quatre ans avec le Tricolore. Se retrouvant dans la même situation cette année, le défenseur étoile n’avait pas changé son fusil d’épaule : Montréal, Montréal, Montréal.

«  Comme je l’ai dit souvent : j’aime cette équipe, j’aime cette ville. Nos partisans sont les meilleurs dans la Ligue », a mentionné Markov. « Chaque fois que je saute sur la glace, j’apprécie ce moment et je veux continuer cela. Je suis heureux de rester ici. »

Quelques heures après avoir paraphé un nouveau contrat de trois ans, il était de retour au boulot vendredi matin. Après une autre séance en gymnase  -Markov ne lésinant aucun effort pour être fin prêt pour le début du camp d’entraînement-  le défenseur russe de 32 ans a pris place devant son casier dans le vestiaire à Brossard, un endroit qu’il espérait retrouver lorsque les camps de la LNH allaient se mettre en branle en septembre.

« Je suis heureux d’être retour. J’aime être ici. Je vais faire de mon mieux pour cette équipe », a confié Markov. « Les dernières saisons ont été difficiles pour moi, mais j’ai toujours tenté de demeurer positif. »

Et comment a-t-il célébré son nouveau contrat lorsque son agent Don Meehan lui a fait l’annonce?

« Je suis frais et dispo. J’étais ici ce matin pour m’entraîner et c’est un jour férié ici alors… », a lancé le numéro 79, ne laissant pas de doute quant à son dévouement.

Fort conscient qu’il a subi deux importantes blessures au cours des 18 derniers mois, Markov est loin d’accepter qu’on lui accole une étiquette « fragile ».

« On ne joue pas au échec, vous savez », a lancé Markov, malgré tout le respect qu’il peut vouer à son compatriote et maître des échecs Garry Kasparov. « Le hockey est un sport de contact. Personne n’est totalement en sécurité sur la glace. Je n’ai pas l’intention de changer mon style de jeu et m’empêcher d’aller dans les coins. Je vais être encore plus agressif. Comme je l’ai dit en janvier, à mon retour, j’espère être encore meilleur. »

La saison ne commençant que dans une centaine de 100 jours, Markov est néanmoins confiant d’être retour au sommet de sa forme.

« Je n’ai pas patiné depuis un mois, mais j’essaie de faire ce que j’ai à faire en gymnase à tous les jours », a poursuivi celui qui n’est qu’à six points de se hisser dans le Top 5 des meilleurs pointeurs à la ligne bleue dans l’histoire du club. «  Il y a encore beaucoup de temps avant le camp d’entraînement, mais j’essaie d’être à 100% d’ici là. Je prends les choses au jour le jour. »

En son absence, quelques joueurs ont pris du galon et le doyen des Canadiens est d’impatient d’y ajouter son grain de sel.

« Je suis excité en vue de la prochaine saison », a conclut Markov. « C’est important de garder les mêmes joueurs. Je crois que nous avons une bonne équipe, une bonne défensive, notre gardien est excellent. Je m’ennuie beaucoup de jouer au hockey présentement. J’ai hâte de revoir tout le monde au camp d’entraînement. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI:
Entrevue exclusive
Une nouvelle entente de trois ans pour Andrei Markov
Le calendrier 2011-2012 est dévoilé 
Subban parmi les étoiles  
Cinq choses à savoir: les Canadiens à Winnipeg
Devine qui vient souper? 
Contrat de deux ans pour Pacioretty
Statuts contractuels des joueurs des Canadiens