Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin – 7 juin 2011

mardi, 07.06.2011 / 15 h 22 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 7 juin 2011
BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui: le patron vient faire son tour, Tinordi et l’ajustement et les défis de Palushaj.

Un grand bond : Des 33 joueurs présents au camp de développement, seulement trois ont eu la chance de lacer leurs patins la saison dernière pour une poignée de matchs avec les Canadiens. Outre Andreas Engqvist et Brendon Nash, Aaron Palushaj a eu l’opportunité de côtoyer le «grand» club durant trois rencontres.

« Je me sens bien – je crois que j’ai eu une bonne saison. C’est certain que ça a été apprécié de venir jouer quelques matchs ici et de goûter à la LNH. Je crois m’être bien débrouillé pendant mon séjour et je veux travailler fort cet été pour avoir ma chance l’an prochain », a révélé Palushaj qui cherchera notamment à augmenter sa masse musculaire. «La force, c’est important pour moi. Je n’ai que 21 ans alors il y a beaucoup de place pour l’amélioration – je dois juste faire ce que je fais, bien manger, m’entraîner fort et améliorer mon jeu. »

Seulement un observateur: Bien que la tentation d’évaluer les joueurs présents au camp de développement puisse être forte, l’entraîneur-chef des Canadiens assure qu’en ce moment, il n’agit qu’en observateur.

«C’est bien pour ces joueurs d’avoir une semaine où l’accent est mis sur l’amélioration et moins sur l’évaluation. Lorsqu’ils viennent pour le camp des recrues et pour le camp d’entraînement, ils sont mieux préparés », assure Jacques Martin. «Quand on regarde sur quoi ils vont travailler cette semaine, il est surtout question d’agilité, de puissance, de techniques de patin. Ils apprennent des choses très spécifiques à leurs positions.

Essai et erreur : Faire le saut de la USHL à l’OHL peut représenter certains défis et le 1er choix des Canadiens au repêchage de 2010, Jarred Tinordi, l’a appris assez rapidement.

«Je n’étais par habitué à jouer autant de matchs, durant la semaine, à des voyages de trois ou quatre matchs de suite sur la route. Ça m’a pris un peu de temps avant de savoir comment me préparer pour ces matchs, ce que je devais manger, etc. », a expliqué le jeune défenseur au sujet des 63 matchs qu’il a disputés en 2010-2011, par rapport aux 26 en 2009-2010. «Ça a vraiment été une question d’essai et d’erreur pour trouver la meilleure façon de prendre soin de mon corps et pour rester en bonne forme durant toute l’année.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Échos du camp
La triple couronne
Les premiers de classe
Sans pression