Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin – 8 avril 2011

vendredi, 08.04.2011 / 14 h 20 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 8 avril 2011
TORONTO – Dans le calepin aujourd’hui, l’entraîneur ne regarde pas au-delà des Leafs, P.K. discute de l’après-saison, Cammalleri parle des nouveaux et Carey n’a qu’un seul but en tête.

Samedi en tête: Comme Jacques Martin se plaît à le mentionner, ce qui est important n’est pas tant le résultat que le processus. À l’aube d’une rencontre sans réel enjeu contre les Leafs de Toronto, le pilote du Tricolore s’attend à ce que ses joueurs ne tombent pas dans le panneau et ne relâche pas la pédale, avant de foncer droit dans les séries.

«Nous savons que nous devons être prêts à jouer un match sans failles demain soit. De la façon dont les Leafs jouent dernièrement et ils ont fait vraiment toute une poussée pour être des séries. Ils seront prêts», a expliqué Jacques Martin. «Il y a une rivalité ici et c’est une équipe qui s’est améliorée. Ils jouent avec fierté et certains de ces jeunes jouent pour une place avec l’équipe l’an prochain. »

Jouer contre qui, là est la question: Assurés depuis mardi dernier d’une participation en séries, les Canadiens ne connaissent toutefois pas encore le visage de leur adversaire. Par contre, cette incertitude n’est certainement pas ce qui empêchera Michael Cammalleri de dormir sur ses deux oreilles ce soir.

«Je n’ai pas vraiment de préférence. Nous allons voir ce qui va se passer. Quand tu commences les séries, si tu y vas en pensant à une certaine équipe ou à certains joueurs que tu veux éviter, je crois que tu es déjà battu », a expliqué Cammalleri. «Nous n’allons jamais disputer un match en pensant que nous ne pouvons pas le gagner. »

Le 200 pieds : Au deuxième rang de la LNH avec 37 victoires pour accompagner son pourcentage d’efficacité de 0,923 et ses huit jeux blancs, la seule chose que Carey Price n’a pas faite cette saison est de mettre la rondelle dans le filet adverse. Ayant essayé quelques tentatives au cours de la saison, le cerbère de 23 ans n’a pas d’objection à essayer la chose une fois de plus.

Vous savez quoi? Ils ne me donnent pas la rondelle pour que j’obtienne un filet désert – je vais devoir avoir une discussion avec les gars là-dessus. Ce n’est pas très gentil », a blagué Price qui a une fiche de six passes en 205 matchs. «En fait, Gomez me donne parfois la rondelle, mais pas quand le filet est désert par contre. »

Par la grande porte: Alors que P.K. Subban avait fait son entrée avec les Canadiens dans les séries éliminatatoires l’an dernier, cette saison, la situation est bien différente pour le joueur recrue.

«C’est une nouvelle saison et je crois que c’était bien l’an dernier que j’ai été lancé comme ça en série et que je n’ai pas vraiment eu le temps d’y passer. C’est la même mentalité cette saison. Tu y vas et tu donnes tout ce que tu as et tu vois comment les choses se déroulent. C’est tout ce qu’on peut contrôler », a expliqué Subban qui à l’instar de Cammalleri n’est pas vraiment préoccupé par l’adversaire.

«Lorsqu’arrivent les séries, je ne crois pas que ça importe où tu te classes. Je crois que même des équipes au sommet vous diront que c’est une nouvelle saison. Pour les gars qui ont connu de bonnes saisons, ils peuvent sortir fort et se prouver ; pour des gars qui ont eu plus de difficulté, ils peuvent y aller, connaître de bonnes séries et c’est une bonne année pour eux. C’est un moment intéressant de l’année», a renchéri le défenseur.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Mets ta face des séries
La photo-finish
Le Tricolore se sauve avec un point