Sortir de l'ombre

lundi, 04.04.2011 / 13 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Sortir de l\'ombre
BROSSARD – Pour une rare fois cette année, tous les projecteurs étaient tournés sur Roman Hamrlik.

Le défenseur était sur la sellette lundi matin après avoir été élu récipiendaire du trophée Jacques-Beauchamp-Molson, remis au joueur qui a eu un rôle déterminant dans les succès de l’équipe durant la saison régulière, sans toutefois en retirer d’honneur particulier. Assailli par les journalistes, Hamrlik s’est empressé de rappeler que le hockey est d’abord et avant tout un sport d’équipe.

Commentaires de Roman Hamrlik
«Ce n’est pas seulement à moi qu’il faut donner de la reconnaissance. Il faut regarder autour, ce sont tous ces gars qui font qu’on est capable d’accomplir quelque chose», a lancé le défenseur tchèque. «Je ne rajeunis pas, vous savez. J’essaie d’apprécier chaque jour ici avec les gars. Je veux avoir du plaisir et aimer jouer. Ce sont quatre bonnes années que j’ai jouées ici et j’ai encore beaucoup de belles expériences à vivre. »

Comme il l’avait fait lorsqu’il a atteint la marque des 1300 matchs dans la LNH plus tôt cette saison, Hamrlik a regardé vers l’avenir, tout en faisant un petit clin d’œil au passé.

«Quand j’ai commencé à jouer à l’âge de 18 ans, je jouais avec des gars plus vieux comme Rob Ramage. Ils avaient tellement d’expérience », a renchéri celui qui est maintenant le quatrième joueur actif comptant le plus de matchs dans le circuit Bettman. «Quand tu es jeune, tu veux apprendre de ces gars. C’est ce que j’ai essayé de faire, en espérant que les plus jeunes pourront tirer des leçons de mon expérience à moi. »

Si les coéquipiers de Hamrlik n’ont pas semblé surpris par sa nomination pour le trophée Jacques-Beauchamp-Molson, son entraîneur l’était encore moins.

« C’est un joueur intelligent qui a une fantastique éthique de travail et une bonne préparation mentale. Il se garde toujours en excellente condition physique et ce sont autant de raisons qui font qu’il est aussi efficace à ce moment-ci de sa carrière», a mentionné Jacques Martin au sujet de son pilier défensif, qu’il utilise d’ailleurs à toutes les sauces. « Roman amène tellement d’expérience à l’équipe. Il a été bon pour nous toute la saison sur les unités spéciales et quand on joue à cinq contre cinq, il se retrouve souvent contre la meilleure ligne offensive de l’adversaire. »

Il n’est peut-être pas le plus flamboyant dans le vestiaire du Tricolore, mais il est certainement le plus expérimenté et cette expérience est très appréciée, notamment chez les jeunes défenseurs.

«Que tu joues cinq ou 25 minutes par match, le fait que nous ayons perdu des gars comme Markov et Gorges signifie que tout le monde a dû élever son jeu. Hamrlik a fait un super travail pour remplir ces grands souliers et aider les plus jeunes quand nous en avons eu besoin », a mentionné le joueur recrue P.K. Subban, qui n’est devancé que par le vétéran défenseur au chapitre du temps de jeu chez les Canadiens cette saison.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Commentaires: Cammalleri | Spacek | Subban | Price | Hamrlik | Gomez | Gill | Gionta Hamrlik remporte le trophée Jacques-Beauchamp-Molson
Carey Price remporte la coupe Molson 
Monsieur Simplicité