L’histoire s’écrit maintenant

dimanche, 20.03.2011 / 23 h 42 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\u2019histoire s\u2019\u00E9crit maintenant
ST. PAUL – Il restait encore une ligne à écrire dans le livre des records des Canadiens. P.K. Subban s’en est occupé.

Dimanche soir contre le Wild, P.K. Subban a connu une soirée de rêve. Souvent la cible de critique des équipes adverses, le défenseur recrue a prouvé qu’il était dans une classe à part en inscrivant un tour du chapeau dans le gain de 8 à 1 du Tricolore contre le Wild.

Faits Saillants Canadiens - Wild
« D’inscrire un tour du chapeau dans la LNH, c’est quelque chose auquel tu rêves. D’être en mesure d’en inscrire un si tôt dans ma carrière est une sensation incroyable », a expliqué Subban qui a terminé sa soirée de travail avec trois buts et une passe. « Aujourd’hui, tout allait en notre faveur. Les bonds allaient en ma faveur. Ce ne fut pas le cas tout au long de la saison, mais notre équipe a fait un bon travail de créer ces chances. »

Le numéro 76 des Canadiens a réalisé un exploit qui avait échappé aux Doug Harvey, Larry Robinson, Guy Lapointe, Chris Chelios et compagnie : inscrire un tour du chapeau comme défenseur recrue, une première dans la glorieuse histoire de l’équipe.

« Je ne le savais pas, mais c’est tout un honneur », a admis Subban. « Notre équipe joue bien présentement. Tu regardes à certains moments cette saison où notre équipe ne jouait pas bien; je n’ai même  pas une chance dans le monde de faire ça. Lorsqu’on joue en équipe de cette façon, que ce soit moi ou quelqu’un d’autre, des choses comme celle-là vont arriver.»

Son premier but de la soirée, son neuvième de la saison, a donné peut-être quelques sueurs froides au personnel d’entraîneurs, mais la séquence jouera en abondance au cours des prochains jours.

« Lorsque j’ai eu la rondelle, je voulais la lancer tout de suite, mais elle roulait alors j’ai fait une feinte et je suis descendu en fond de zone et peut-être repérer Davy [David Desharnais] dans l’enclave », a expliqué Subban, à propos de son but en deuxième période, lui qui compte maintenant 35 points à sa fiche en 70 rencontres cette saison. « Ils ont fait un bon travail en défensive alors je suis remonté à la ligne bleue. Je ne sais pas à quel point Perry a apprécié que je me promenais avec la rondelle sur la ligne bleue, mais j’en ai gardé la possession. Lorsque j’ai battu mon couvreur, je savais que je pouvais aller au filet. J’ai été un peu chanceux, car la rondelle a touché un patin et glissé entre les jambières du gardien. »

Avant de terminer la période, il a enfilé son 10e du calendrier, lui permettant par la même occasion d’être le premier défenseur recrue du Tricolore à franchir le cap de la dizaine à ce chapitre depuis Tom Kurvers en 1984-1985.

Puis, en milieu de troisième période, Subban a touché la cible une troisième fois. Des centaines de casquettes ont envahi la patinoire du Xcel Energy Center. Des casquettes…et une tuque, celle de Carey Price.

« Je ne l’ai pas vu la lancer, mais je ne suis pas surpris qu’il ait fait quelque chose comme ça », a souri Subban. « L’êtes-vous? »

Leurs partisans n’ont probablement pas encore tout vu ce que ces deux-là peuvent accomplir.


- canadiens.com


À VOIR ÉGALEMENT:
Le jeu des chiffres - 20 mars 2011
Sommaire : Canadiens-Wild
Faits saillants : Canadiens-Wild
L’heure des retrouvailles