Les remplaçants

jeudi, 17.03.2011 / 23 h 26 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les rempla\u00E7ants
MONTRÉAL – Avec neuf vétérans sur la touche pour la rencontre de jeudi, les jeunes joueurs des Canadiens avaient toute la chance de briller, mais ils avaient de bons modèles à suivre.

Malgré qu’un total de 5 010 matchs d’expérience dans la LNH manquait à l’alignement des Canadiens et était confiné au rôle de spectateur, les Canadiens ont trouvé le moyen de l’emporter 3 à 2 en fusillade.

« C’est bien d’avoir récolté ces deux points. Je ne sais pas si nous jouons du grand hockey ces temps-ci, mais nous allons les prendre. C’est une situation désespérée », a expliqué Michael Cammalleri, l’auteur du filet décisif en fusillade contre Dwayne Roloson. « Nous avons beaucoup de profondeur au sein de notre équipe et de notre organisation également parce que les gens sont capables de performer lorsqu’ils ont les minutes de jeu. »

Disputant son premier match dans l’uniforme du Tricolore, Nigel Dawes a donné le ton en tirs de barrage, à sa plus grande surprise.

« J’ai joué à New York pour Perry Pearn et j’ai participé à beaucoup de fusillades pour lui alors je suis très confortable avec la chose », a expliqué Dawes, qui dominait la LAH avec 33 buts au moment de son rappel mercredi. « J’espérais que Perry allait s’en souvenir, mais j’étais surpris d’être le premier gars à lancer. »

Néanmoins, Dawes a sauté sur l’occasion et donné les devants 1 à 0 dans les tirs de barrage en battant Roloson d’un tir des poignets des plus précis.

«  J’étais excité », a confié Dawes avec un sourire bien pendu aux lèvres. « C’était une belle opportunité et tu ne marqueras pas de but si tu es nerveux. Ainsi, j’ai simplement essayé d’aller marquer un but.

Avec 209 matchs derrière la cravate dans la LNH, Dawes n’a rien d’une recrue, même s’il était considéré comme un « p’tit nouveau » pour cette rencontre.

« C’était un excellent match », a expliqué Dawes. « Tout le monde a mis l’épaule à la roue. Les gars savaient qu’il y avait beaucoup de gars blessés et que les nouveaux comme moi et Aaron voulaient sauter dans la mêlée et ne pas donner de chances en défensive. Je crois que nous avons eu quelques bonnes chances à l’attaque aussi. »

L’histoire était différente pour Aaron Palushaj qui subissait son baptême du feu, mais il tenait néanmoins le même discours.

« Les plus vieux ont joué tout un match », a indiqué la recrue de 21 ans. « L’entraîneur-chef a dit dès le début que les vétérans devaient hausser leur jeu d’un cran ce soir et c’est exactement ça qu’ils ont fait. C’était agréable de voir les gars jouer et ça donne une motivation supplémentaire de voir les vétérans travailler aussi fort. »


- canadiens.com


À VOIR ÉGALEMENT:
Sommaire
Le Tricolore se rapproche du Lightning
Le jeu des chiffres - 17 mars 2011
Faits saillants
Trouver sa niche 
Mr. 1300