Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Double Défi

mardi, 15.03.2011 / 12 h 54 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Double D\u00E9fi
BROSSARD – Entraîneurs, joueurs, partisans… tous s’entendent pour dire que le match de mardi soir sera corsé.

L’entraîneur Jacques Martin ne pourra toujours pas compter sur les services du défenseur Brent Sopel, mais il pourra toutefois compter sur la présence de Michael Cammalleri, qui avait raté l’entraînement de lundi.

Commentaires de Michael Cammalleri
«Je ne me sentais pas très bien c’est tout, mais je serai là ce soir », a laissé tomber d’entrée de jeu Michael Cammalleri, qui a semblé en pleine possession de ses moyens à l’entraînement matinal. «Washington joue très bien dernièrement, mais nous aussi. Nous sommes une équipe qui semble retirer du plaisir à jouer dans des matchs difficiles, alors ce devrait être bon ce soir. »

Avec huit victoires de suite en banque, les Capitals sont une équipe transformée par rapport à ce qu’ils avaient habitué les partisans par le passé. La troupe de Bruce Boudreau est passée d’une formation hautement explosive en offensive à une équipe où le jeu défensif prévaut.

«Ils ont la quatrième meilleure défensive de la Ligue, mais ils ont également beaucoup de punch en offensive », a expliqué d’entrée de jeu le pilote des Canadiens, Jacques Martin. «C’est un groupe bien balancé qui compte de gros joueurs et qui a opté pour un virage défensif dernièrement. Ce soir, ce sera une rude bataille pour les deux équipes et ce devrait être très serré.»

Ayant sa part de responsabilité dans les récents succès des Canadiens, Lars Eller a donné un coup de vieux aux quelques journalistes présents.

«Il y a beaucoup de ces joueurs qui sont des gars que j’ai admirés en grandissant et que j’ai essayé d’imiter pour certains aspects de mon jeu”, mentionne le jeune Danois qui était âgé de seulement 16 ans lorsque Alex Ovechkin a fait ses premiers pas dans la Ligue. «Quand tu joues contre quelqu’un comme Ovechkin, il faut plus vigilant. Il faut connaître ses forces et ses faiblesses et essayer de voir s’il y a un pattern dans son jeu et l’utiliser à notre avantage. »

Également en crise d’adolescence lorsque Ovechkin a fait ses débuts dans le circuit Bettman, P.K. Subban prouve que la maturité n’est pas toujours une question d’âge, surtout lorsqu’il est question du niveau d’émotivité pour cette rencontre.

«Je mentirais si je disais que nous n’y pensons pas depuis les quelques derniers matchs, mais je crois que nous avons trouvé un moyen de garder notre concentration à chaque match », a mentionné Subban sur le fait de revenir au Centre Bell pour la première fois depuis l’incident Pacioretty. «Nous avons beaucoup de leadership dans cette chambre et ça aide à s’assurer que tout le monde est prêt et qu’on soit tous au bon endroit. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Réflexes 101
Jour de match: White | Cammalleri | Gill | Subban | Eller | Martin
Face à face : Canadiens-Capitals  
Canadiens cette semaine
En haut lieu