Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

En haut lieu

lundi, 14.03.2011 / 14 h 15 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


En haut lieu
BROSSARD — Les directeurs généraux de la LNH tiennent peut-être leur réunion à plus de 2500 kilomètres de Montréal, mais ce qui s’y discute à des impacts ici.

Avant que les Canadiens ne sautent sur la glace pour l’entraînement lundi matin, ils ont reçu la visite du propriétaire, Geoff Molson, qui est venu s’expliquer directement avec les joueurs.

Commentaires de Alex Auld
«C’était vraiment apprécié que Geoff parle avec l’équipe ce matin et qu’il ait pris le temps d’expliquer aux joueurs son approche et la raison pour laquelle il a écrit sa lettre aux partisans», a mentionné Jacques Martin, qui a lui-même son avis sur le sujet.

«La parité dans la Ligue rend la compétition vraiment féroce. Il faut qu’il y ait une compréhension de la part des joueurs de ce qui doit être fait comme changements », a expliqué l’entraîneur-chef des Canadiens. «Il doit y avoir un plus haut niveau de respect pour les joueurs qui se retrouvent dans une position vulnérable. »

Appréciant particulièrement la petite touche personnelle du propriétaire, P.K. Subban était plus qu’heureux de cette petite visite.

«Geoff a été impliqué dans l’équipe tout au long de l’année. C’est un bon propriétaire. Sa relation avec les joueurs est certainement positive et c’est bien de savoir qu’il est derrière nous à 100%», a laissé savoir le défenseur recrue, avant d’ajouter lui aussi son grain de sel au sujet de ce qui s’est passé la semaine dernière.

«Je crois que Max a peut-être plus de maux de tête parce que je le texte tout le temps qu’à cause de sa commotion », a rigolé Subban. «Je lui en ai envoyé un après le match à Pittsburgh pour lui dire que la victoire était pour lui et il m’a répondu que nous devions continuer de gagner pour qu’il puisse être de retour rapidement. C’était bien de l’entendre dire ça.»

Alex Auld, le représentant des joueurs à l’Association des joueurs de la LNH a tenu à rappeler que ce n’est pas d’hier que les commotions cérébrales font partie du jeu, mais que ce qui frappe particulièrement maintenant, c’est que désormais, celles-ci sont diagnostiquées.

« Ça devient de plus en plus commun. Le diagnostic est probablement meilleur, ce qui est une raison. Mais la vitesse, l’équipement, la taille des joueurs sont aussi des facteurs. Depuis le premier jour, les joueurs grandissent avec ce sentiment d’invincibilité. Même mon petit gars, quand il joue et qu’il met son casque, il a le sentiment que rien ne peut lui arriver », a expliqué Alex Auld, qui représente les joueurs des Canadiens.

«Quand on regarde il y a deux générations, alors qu’il n’y avait pas de casque et de visière, il y avait un niveau de vulnérabilité qui venait avec ça, ce qui entraînait peut-être un plus haut niveau de respect», a conclu le gardien de 30 ans.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Entraînement: Pouliot | Price | Subban | Auld | Gill
Rencontrez le p'tit nouveau: Brent Sopel
Un autre zéro
Lettre de Geoff Molson aux partisans des Canadiens 
Une décision qui ne fait pas l’unanimité 
La LNH n'émet aucune sanction contre Zdeno Chara