Poussée de croissance

jeudi, 17.02.2011 / 23 h 53 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
EDMONTON -  L’inexpérience n’est pas un obstacle qui va empêcher la jeune ligne bleue des Canadiens de faire le travail.

Lorsque James Wisniewski est tombé au combat en première période, les Canadiens se sont retrouvés avec leur plus jeune brigade défensive depuis des lunes. Avec Wisniewski retrouvant sur la touche les défenseurs Hal Gill, Jaroslav Spacek, Andrei Markov et Josh Gorges, la ligne bleue du Tricolore ne comptait qu’un seul vétéran en Roman Hamrlik pour terminer la rencontre.

La blessure à James Wisniewski
À quel point la brigade défensive des Montréalais avait le nombril mouillé? Les 18 saisons passées dans la LNH par Hamrlik étaient plus du double que le total combiné d’Alexandre Picard, P.K. Subban, Yannick Weber et Brendon Nash.

Qu’importe, ces jeunes défenseurs ne se défileront pas devant leurs responsabilités accrues qu’ils leur tombent sur les bras.

« Les blessures peuvent survenir et ça fait partie du hockey, mais c’est difficile de voir autant de gars tombés au combat en même temps pour nous », a indiqué P.K. Subban. « Autant que c’est difficile, c’est également une énorme opportunité pour nous, les jeunes, de montrer ce que nous pouvons faire. Nous devons tous pousser ensemble dans la même direction et faire notre part pour aider l’équipe. »

Lui et Weber ont été les deux arrières les plus utilisés par Jacques Martin, passant respectivement 29 minutes et 29 secondes et 27 minutes 38 secondes sur la patinoire.

Habitué d’avoir l’une des plus lourdes charge de travail match après match, Brian Gionta a vu ses jeunes ouailles tenter de faire leur part contre les Oilers.

« Ce n'est jamais facile quand tu perds un gars comme Wiz tôt dans un match », a expliqué le capitaine Brian Gionta. « Certains gars devaient élever leur jeu d'un cran et c'est ce que nos jeunes défenseurs ont fait ce soir. »

Ayant été utilisé de façon sporadique à Anaheim ces derniers temps avant de devoir regarder la partie depuis la passerelle parce que son équipement ne s’était pas rendu à temps au Rexall Place, Paul Mara n’aura pas le temps de chômer avec les Canadiens.

« J’ai vu toutes les blessures que les gars ont subies cette année à la ligne bleue et ça été horrible. Ces jeunes défenseurs peuvent jouer et je n’ai pas simplement vu ça qu’aujourd’hui. Je les ai vus jouer depuis l’Ouest et ils ont des jeunes défenseurs talentueux ici. Ils peuvent patiner, ils peuvent bien faire déplacer la rondelle et je suis excité d’être ici et de les aider du mieux que je peux. »
.


-canadiens.com



À VOIR ÉGALEMENT:
Sommaire : Canadiens-Oilers
Le jeu des chiffres - 17 fév. 2011
Faits saillants
Un environnement familier
Le Tricolore obtient Paul Mara des Ducks