Rapport des Bulldogs - 16 fév. 2011

mercredi, 16.02.2011 / 15 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Rapport des Bulldogs - 16 f\u00E9v. 2011
MONTRÉAL – Toutes les équipes connaissent un passage à vide à un moment ou à un autre au cours d’une saison.

Pour les Bulldogs de Hamilton, ce moment de la saison est arrivé. Au coeur d’une séquence de quatre revers consécutifs, les Bulldogs éprouvent leurs premières véritables difficultés de la saison. Tout comme leur grand frère, les Canadiens, il y a quelques semaines, le jeu de puissance est au centre du problème.

Possédant la sixième meilleure attaque à cinq dans la Ligue américaine avec un taux d’efficacité de 20%, les Bulldogs n’ont pas réussi à faire scintiller la lumière rouge avec un homme en plus depuis la troisième période du match du 21 janvier contre le Whale du Connecticut. Ben Maxwell avait alors fait mouche dans un gain de 7 à 3. Depuis, c’est la panne sèche. À leurs 23 dernières tentatives, soit au cours des neuf derniers matchs, incluant une rencontre où ils n’ont pas pu déployer leur attaque massive une seule fois, les Bulldogs n’ont pu marquer avec l’avantage numérique.

Et un but en avantage numérique pourrait faire toute la différence pour la formation de la Ville de l’Acier. Ses trois dernières défaites ont été enregistrées par la marge d’un but. D’ailleurs, la troupe de Randy Cunneyworth collectionne en 2010-2011 les matchs soldés par la plus petite des marges. Trente-deux des 52 rencontres de l’équipe ont été déterminées par la marge d’un but.

Acquis de l’organisation des Blues de St-Louis l’an dernier, Aaron Palushaj, pour sa part n’a pas ralenti la cadence. L’attaquant de 21 ans a récolté neuf points au cours des 11 derniers matchs. Il a ainsi porté son total à 31 points, soit un de moins qu’à sa première saison complète dans la LAH l’an dernier.

Néanmoins, malgré leurs récentes difficultés, les Bulldogs ont toujours le premier rang de la division dans leur mire, accusant un retard de trois points sur le Moose du Manitoba, avec le même nombre de matchs à jouer d’ici le 9 avril.

La troupe de Randy Cunneyworth pourra remédier à la situation dès ce mercredi contre les Griffons à Grand Rapids. Elle affrontera ensuite Toronto, San Antonio et Rochester avant de disputer un deuxième match cette saison au Centre Bell alors que les Phantoms d’Adirondack seront de passage dans la métropole le 25 février.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


À VOIR ÉGALEMENT:
Bienvenue dans la LNH
Le Tricolore s'incline en fusillade 
Le dernier mot : Amar'e Stoudemire  
Le Tricolore rappelle Brendon Nash