Jauger l’opposition

mercredi, 09.02.2011 / 13 h 55 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Jauger l\u2019opposition
BOSTON – À quelques heures d’un quatrième affrontement avec les Bruins, il est évident que l’enjeu est de taille pour les Canadiens.

Les deux équipes étant au coude à coude et présentant des fiches similaires au cours des quatre dernières rencontres, le pilote du Tricolore Jacques Martin s’attend à deux équipes bien préparées lorsque la rondelle sera lâchée, à 19h.

 Commentaire d'avant-match de Jacques Martin
«Généralement, les matchs sont assez serrés contre les Bruins et c’est assez physique », a mentionné Martin au sujet de l’adversaire. «Il s’agit d’une des meilleures équipes dans la Ligue et c'est une formation bien balancée. Ça a toujours été des matchs serrés et nous nous sommes toujours défoncés contre eux. Nous avons eu beaucoup d’occasions de marquer contre eux jusqu’ici. Nous comprenons l’importance de la rencontre et nous serons prêts. »

Si la troupe de Jacques Martin enregistre une victoire, elle se retrouvera nez à nez avec leurs rivaux bostonnais au sommet de la division Nord-Est. Cette victoire marquerait également la quatrième fois d’affilée où les Canadiens ont le dessus sur les Bruins au cours de la saison 2010-2011 – un élément qui est bien ancré dans la tête de l’entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien.

«Nous avons joué trois matchs jusqu’ici, et je crois que nous aurions dû gagner le dernier. Si nous l’avions remporté, la série serait à 2 à 1 et les choses seraient bien différentes », a laissé savoir l’entraîneur, à propos de la remontée des Canadiens lors du dernier affrontement. «Nous avions une avance de 2 à 0 avec trois minutes à faire, avons écopé de mauvaises pénalités et nous avons perdu. Certaines équipes trouvent le moyen de te faire sortir de tes gonds et c’est exactement ce qu’ils ont réussi à faire.»

Scott Gomez avait d’ailleurs obtenu un but en avantage numérique pour amorcer la remontée. C’est d’ailleurs ce même «avantage » en avantage numérique que le Tricolore tentera de retrouver avec le retour de James Wisniewski dans la formation. Ce dernier pourrait bien être la bougie d’allumage de l’avantage numérique des Canadiens, qui présentent une fiche de 0 en 22 au cours des cinq derniers matchs. Et le défenseur de 26 ans le sait bien.

«Boston a une défensive assez serrée, qui ne laisse pas beaucoup d’espace pour travailler, alors la meilleure chose à faire est de les faire payer lorsqu’ils sont indisciplinés, avec notre avantage numérique», a expliqué Wisniewski. «L’avantage numérique, c’est majeur, et si on en obtient cinq au cours d’un match et qu’on ne marque pas, il y a beaucoup de chances qu’on ne termine pas la soirée avec la victoire. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Face à face : Canadiens-Bruins 
Échos du junior - 9 février 2011
La reprise du pouvoir