Un docteur dans la salle?

vendredi, 14.01.2011 / 14 h 25 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un docteur dans la salle?
BROSSARD – Le vestiaire des Canadiens aurait pu être le plateau pour une scène de la série «Urgences» vendredi. Alors que Michael Cammalleri discutait virus, Andrei Markov est venu faire un suivi sur son opération.

Absent depuis quelques jours, l’attaquant Michael Cammalleri s’est joint au groupe pour l’entraînement, se rapprochant de plus en plus d’un retour au jeu, après avoir été frappé par un virus au cours de la dernière semaine.

«J’avais un streptocoque de type A. C’est un virus qui survit généralement autour de sept jours. Je ne savais pas vraiment ce que j’avais durant le match, parce que les maux de gorge sont seulement apparus lorsque je suis sorti de la glace, mais j’avais l’impression que j’allais m’évanouir à chaque fois que mon rythme cardiaque montait un peu», a laissé savoir Cammalleri, qui a quitté la rencontre du 8 janvier contre les Bruins en milieu de deuxième période. «J’ai essayé de patiner avant le dernier match pour voir comment je me sentais, mais j’y suis resté seulement cinq minutes. »

«J’ai commencé à me sentir beaucoup mieux hier par contre et je me sens bien aujourd’hui », a poursuivi Cammalleri. «Le Dr. Mulder a fait un excellent travail pour me remettre sur pied rapidement. »

Par contre, le retour de Cammalleri coïncide avec le départ d’un autre joueur, Max Pacioretty ne participant pas à l’entraînement, demeurant à la maison pour la journée.

«Je ne sais pas si Pacioretty a la même chose, mais je sais que plusieurs gars ne se sont pas sentis bien dernièrement, alors peut-être que c’est dans l’air » a mentionné le numéro 13 au sujet de Pacioretty, pour qui la décision de jouer ou non samedi sera prise avant la rencontre.

«Nous sommes contents qu’il soit de retour, même si je vais devoir l’entendre encore tous les jours », a blagué Gomez au sujet du retour de Cammalleri. «C’est un bon joueur, un bon marqueur et nous sommes une bien meilleure équipe avec lui dans l’alignement. La grippe, c’est imprévisible. Tu essaies juste de prendre soin de toi et espères ne pas te réveiller le matin avec de la fièvre et des frissons. On ne sait jamais. »

De l’autre côté du vestiaire, il y avait de la grande visite. Andrei Markov est venu rencontrer les médias pour la première fois depuis qu’il a subi une opération visant à réparer un ménisque et à reconstruire son ligament croisé antérieur le 8 décembre dernier.

«Ma blessure était très semblable à celle que j’avais déjà subie. Par contre cette fois-ci, ils ont utilisé une technique différente et un tendon d’un autre endroit », a expliqué Markov, qui s’est littéralement transformé en docteur, le temps de quelques questions.

«Dans un monde idéal, je serais sur la patinoire demain soir pour jouer », a poursuivi le défenseur russe qui aura un coéquipier avec lui durant sa convalescence, Josh Gorges ayant à passer à travers les mêmes étapes. «J’aurais beaucoup mieux aimé que Gorges soit sur la patinoire à jouer, mais c’est sûr que ça va aider et rendre les choses plus faciles d’avoir quelqu’un d’autre avec moi cette fois-ci. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Une troisième patinoire inaugurée 
Dans le calepin – 13 janvier 2011 
Ça commence par un 
Le Tricolore défait par les Penguins 
Rencontrez James Wisniewski