Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

La confiance au Max

lundi, 13.12.2010 / 13 h 36 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


La confiance au Max
BROSSARD – Max Pacioretty en sera à son troisième séjour en carrière avec les Canadiens, mais le jeune ailier de 22 ans espère bien laisser sa marque plus que jamais.

Rappelé des Bulldogs de Hamilton dimanche, Pacioretty s’entraînait avec les autres joueurs des Canadiens lundi sur la glace du Complexe Sportif Bell.

Revoyez le premier but de Max Pacioretty
« C’est une excellente occasion pour moi. J’ai confiance et je crois que je joue mon meilleur hockey en carrière jusqu’ici », a affirmé celui qui était attendu par une horde de médias dans le vestiaire du Tricolore. «Le mental a tellement une grosse part à jouer dans ce sport et il faut surmonter tellement d’obstacles pour être capable de réussir à ce niveau, mais honnêtement, je crois que c’est la partie la plus solide de mon jeu en ce moment. »

Meneur dans la Ligue américaine au chapitre des buts avec 17, Max Pacioretty sait très bien ce que l’entraîneur Jacques Martin attend de lui.

« J’ai eu une très bonne conversation avec l’entraîneur et je crois qu’on est tous les deux sur la même page. Il m’a dit de continuer de jouer le même style de jeu avec lequel j’ai connu du succès », a laissé tomber l’américain. «Ça m’a enlevé un gros poids des épaules de savoir qu’il voulait que je continue à jouer de la même façon et qu’il était du même avis que moi à ce sujet.»

Avant même qu’il n’ait mis le patin sur la glace du Centre Bell, Jacques Martin est déjà satisfait de ce qu’il voit du jeune homme. Ayant assisté à la rencontre des Bulldogs de dimanche, où Pacioretty a marqué une fois en plus d’obtenir une passe, l’entraîneur des Canadiens n’avait que de bons mots pour le nouveau venu.

«Il est rendu à un niveau où il a besoin de défi. J’aime beaucoup comment il joue. Il fonce au filet, il est intelligent. L’organisation croit qu’il peut nous aider », a laissé savoir Jacques Martin, qui a rappelé que c’est un joueur beaucoup plus confiant qu’avant qui s’amène à Montréal.

«Que ce soit la troisième, la quatrième ou la cinquième fois que tu es rappelé, ça fait partie du développement d’un joueur. Des fois, un joueur peut être rappelé avant, à cause des nécessités de l’équipe. Il a fait du bon travail l’année dernière, mais il avait besoin de prendre confiance, de jouer plus de minutes. Il faut continuer à se développer tout le temps. Dans son cas, je crois qu’il est prêt pour le défi ici et qu’il continuera à se développer. »

Du côté de Pacioretty, même si le niveau de confiance ne pourrait pas être plus haut, le jeune joueur sait qu’il devra maintenir de hauts standards s’il veut garder sa place à Montréal.

«Je sais que tous les aspects de mon jeu doivent être au maximum si je veux contribuer aux succès de l’équipe et si je veux aider. Je patine la tête haute et j’ai pleinement confiance. Je suis prêt », a conclu Pacioretty.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Max Pacioretty rappelé de Hamilton
Votez pour les Jeux de la semaine
Sésame, ouvre-toi