L'exemple Gionta

samedi, 27.11.2010 / 22 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\'exemple Gionta
MONTRÉAL – «Tu ne peux pas marquer sur les tirs que tu ne tentes pas» avait dit Gretzky. Brian Gionta l’a bien compris.

Pour une nouvelle fois lors de la soirée de samedi, Brian Gionta a littéralement mitraillé le filet de l’adversaire. En 21 minutes 28 s de temps de jeu, le capitaine du Tricolore a dirigé huit fois la petite rondelle de caoutchouc en direction de Ryan Miller, touchant deux fois la cible au passage.

Les faits saillants de la rencontre Canadiens-Sabres
« On continue à envoyer des rondelles au filet, en espérant que ça va rentrer. Je l’ai toujours dit, obtenir ces chances et obtenir ces occasions est le plus important. Les rondelles vont finir par trouver leur chemin», a laissé savoir Gionta qui se retrouve au cinquième rang des tireurs de la LNH avec 101 tirs, soit huit de moins que le meneur, Evgeni Malkin.

Cet acharnement à lancer au filet a été remarqué par plusieurs, notamment par son voisin de casier, Mathieu Darche, qui était très heureux de pouvoir compter sur une solide performance de son capitaine dans la victoire de 3 à 1.

«Depuis le début de l’année, même quand il connaissait des difficultés en début de saison, il a toujours bien joué. Quand tu prends des lancers, c’est la loi de la moyenne, ça va rentrer. On a embarqué sur son dos ce soir et c’est lui qui nous a menés à la victoire», a avoué Mathieu Darche.

«Avant qu’il commence à marquer, Brian était le joueur qui avait le plus de chances dans notre équipe. Ça démontrait qu’il travaillait, qu’il était en bonne position », a mentionné l’entraîneur-chef des Canadiens, Jacques Martin. «Malheureusement, la rondelle ne trouvait pas le fond du filet. Ce soir il a marqué deux buts et Miller a dû  faire de gros arrêts à ses dépens. »

Depuis que Jacques Martin a réuni Brian Gionta avec Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn, le vétéran ailier droit connaît une excellente séquence, récoltant 12 points à ses 11 derniers matchs. Selon Gionta, tout le crédit revient à ses compagnons de trio.

«C’est facile de jouer avec un gars comme Pleky. Il travaille vraiment fort, il conserve bien la rondelle et quand on a joué ensemble l’an dernier en présaison, les choses ont cliqué. Nous avons beaucoup de combinaisons que nous pouvons utiliser et quand tout le monde patine et que nos lignes fonctionnent, nous sommes à notre meilleur », a laissé savoir Gionta, qui y est allé de sa description personnelle de ses deux buts.

« Andrei a fait un jeu superbe sur mon premier but en envoyant la rondelle entre le bâton et le patin du défenseur. J’avais presque un filet ouvert. Puis, Pleky a fait un bon jeu en fond de territoire sur le deuxième et j’ai juste eu à envoyer la rondelle au filet », a conclu Gionta qui mène désormais le Tricolore pour le nombre de buts gagnants jusqu’ici cette saison.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com


À VOIR ÉGALEMENT:
Commentaires d'après-match: Martin | Price | Gionta | Spacek
Une autre victoire convaincante
Le "Triple Low 5" de Subban et Price
Sommaire
Jeu des chiffres - 27 nov. 2010