Tirer la leçon

jeudi, 18.11.2010 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Tirer la le\u00E7on
MONTRÉAL – Il y a une leçon à tirer de chaque épreuve et les joueurs des Canadiens comptent bien la connaître avant de passer à une autre étape.

Malgré les 30 tirs dirigés vers le filet des Predators, le Tricolore n’a pas réussi à s’inscrire au tableau, à leur grand dam. Pourtant, les hommes en bleu-blanc-rouge ont énormément appris au cours de cette rencontre, notamment qu’il ne fallait jamais cesser de travailler.

« Ils ont joué un très bon match, mais je ne crois pas que nous étions au niveau où nous aurions dû être ou où nous pouvons être. C’est pour ça qu’on joue au hockey», a expliqué Hal Gill, qui a bloqué cinq tirs, un sommet dans la rencontre. «Nous n’étions pas parfaits sur ces petites choses que nous devons bien faire. Nous n’avons pas gagné nos batailles, ni exécuté les petits détails.»

Le discours est à peu près le même du côté de Jacques Martin, pour qui il est principalement question de l’effort fourni par ses joueurs.

«Ce ne sont pas les X et les O qui ont été le problème ce soir », a expliqué l’entraîneur-chef Jacques Martin pour expliquer le résultat de la rencontre. «C’est l’intensité, la détermination, le désir de gagner des batailles à un contre un et d’aller dans le trafic qui a fait défaut. »

Après ce genre de défaite, la plupart des joueurs voudraient seulement passer à autre chose dès maintenant et que le prochain match soit immédiatement, pour pouvoir oublier le précédant.

«Ça, c’est le cliché. Je crois que c’est plus le genre de match où tu retournes à la maison, tu te regardes dans le miroir, tu viens dans le vestiaire demain, nous en parlons et après on passe à autre chose», a averti Michael Cammalleri qui admet que les Predators ont disputé une bonne rencontre malgré tout. «Il faut leur donner le crédit. Ils ont remporté le match, ils ont bien joué, mais je ne crois pas que nous avons bien joué. Je ne sais pas si la frustration vient de ce qu’ils font, autant que de ce que nous ne faisons pas. »

Pour le défenseur Alexandre Picard, qui a eu son lot de tirs sur Pekka Rinne, avec cinq, le gardien de Nashville a eu son mot à dire dans la rencontre, même si parfois, la chance n’était pas au rendez-vous pour les joueurs des Canadiens.

« Il a fait de bons arrêts, mais sur certains jeux, si nos gars ont leurs bâtons sur la glace ou sont placés différemment, le match est différent. Mais c’est ça le hockey », a mentionné Picard. «Il y a 82 parties dans la saison régulière. Il faut juste apprendre la leçon et passer au prochain match. »

Et ce prochain match, ce sera dès samedi, contre les Maple Leafs, au Centre Bell.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


À VOIR ÉGALEMENT:
Commentaires d'après-match: Jacques Martin | Lars Eller | Hal Gill | Michael Cammalleri
Faits saillants
La séquence prend fin à quatre
Sommaire
Le Tricolore rappelle Yannick Weber