Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

L’appel du 11

mercredi, 28.07.2010 / 8 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\u2019appel du 11

MONTRÉAL – Même si certains numéros sont plus populaires que d’autres, chaque joueur a une raison bien particulière pour choisir tel ou tel matricule.

Que ce soit le 75 de Hal Gill pour son année de naissance ou encore le 13 de Michael Cammalleri pour la chance, chaque association numéro/joueur a son histoire.
 
Arborant le 91 pour sa première saison avec le Tricolore, Scott Gomez a profité de la saison morte pour réaliser un rêve, porter finalement le numéro 11. Tout vient à point à qui sait attendre. Et dans le cas de Scott Gomez, l’attente a été longue. C’est après une carrière de 10 ans dans la LNH que Gomez peut enfin renouer avec son numéro fétiche, celui qu’il a porté de la petite école jusqu’à ce qu’il atteigne la LNH. Pourquoi ne l’a-t-il pas porté avant? Que ce soit John Madden des Devils qui le portait déjà, l’hommage qu’il a voulu rendre à Larry Robinson avec les Rangers en arborant le 19 ou encore le départ de Saku Koivu d’avec les Canadiens, Scott Gomez a toujours vu des obstacles se dresser entre lui et son rêve.

Chez les Canadiens, 58 joueurs ont précédé le nouveau détenteur du 11, le tout premier étant Jack McDonald, qui n’a disputé que 35 rencontres de 1917 à 1922 jusqu’à Koivu qui a enfilé le 11 pour un total de 792 matchs avec les Canadiens de 1995 à 2009. D’autres illustres joueurs l’ont porté, tels que l’actuel entraîneur adjoint Kirk Muller ou Yvon Lambert.

Le 11 n’est pas seulement populaire avec les Canadiens. À preuve, dans l’histoire de la LNH, c’est 493 joueurs qui ont porté ce numéro*. Si vous croyez que c’est beaucoup, dîtes-vous bien que six autres chiffres ont encore plus la cote auprès des professionnels du hockey. Le premier rang est occupé par le 15, avec 559 joueurs. Il est suivi du 14 (549), du 17 (514), du 18 (501), du 12 (498) et du 16 (496). Par contre, de ces six numéros, il y en a trois que vous ne verrez jamais au dos d’un chandail bleu-blanc-rouge, à moins que ce ne soit à la boutique souvenir. Le 18 a été retiré en l’honneur de Serge Savard, le 12 pour Dickie Moore et Yvan Cournoyer et le 16, en l’honneur d’un duo, Elmer Lach et Henri Richard.

Si Gomez avait voulu choisir un numéro qu’il a déjà porté dans la LNH, et bien là aussi, il aurait été mal pris. Le 19 et le 23 flottent aussi dans les hauteurs du Centre Bell, en l’honneur respectivement de Larry Robinson et de Bob Gainey.

C’est en réalisant le rêve de porter le 11 que Scott Gomez amorcera la saison 2010-2011, prêt à faire rêver à son tour des milliers de partisans en compagnie de ses coéquipiers.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

*(NDLR : Ces chiffres proviennent de la Société internationale de recherche sur le hockey.)

Voir aussi
Le Tricolore procède à six nominations au secteur hockey
Mes incontournables: Jaroslav Spacek
Mon quatuor de rêve : PK Subban 
Randy Cunneyworth nommé entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton 
Le Tricolore retient les services de Ryan Russell
Les Canadiens concluent une entente avec Cédrick Desjardins