L’éponge Subban

jeudi, 08.07.2010 / 13 h 52 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\u2019\u00E9ponge Subban
BROSSARD – Apprendre, apprendre, apprendre. Tel est le mantra de P.K. Subban.

Après avoir participé aux séries éliminatoires avec les Canadiens et être devenu rapidement un favori de la foule, PK Subban aurait très bien pu s’assoir sur ses lauriers et revenir en septembre pour le camp d’entraînement avec la tête grosse comme un ballon de plage. Pourtant, le jeune défenseur de 21 ans a gardé les pieds bien sur terre et s’est présenté, comme plusieurs autres espoirs, au camp de développement des Canadiens.

Même s’il connaît les rouages du métier, pour Subban, l’amélioration peut être au rendez-vous, que l’on se nomme Wayne Gretzky, Muhammad Ali ou Tiger Woods.

«Je me souviens du jour où Tiger Woods a renvoyé son entraîneur pour son élan. Tout le monde se disait "Pourquoi il fait ça? Il a le meilleur élan" », explique Subban. « Je me suis dit que si Tiger Woods pouvait renvoyer son instructeur pour rendre son élan meilleur, alors je peux apprendre de nouvelles choses tous les jours, peu importe si je joue de façon excellente ou que j’accomplis de grandes choses. C’est la mentalité qu’il faut avoir.»

Et de grandes choses, il en a accompli. En plus de fracasser des records avec les Bulldogs de Hamilton, PK Subban a participé au match des étoiles de la Ligue américaine, avant de s’amener à Montréal pour aider le Tricolore durant les séries éliminatoires.

«En seulement un an dans la LAH, j’ai eu une tonne d’expériences. J’ai été rappelé, redescendu, rappelé. Nous avons gagné et battu des records. Pour certains gars, vivre ça, ça peut prendre 10 ans », a mentionné Subban qui vient notamment de remporter mercredi le prix du Président de la Ligue américaine, remis au joueur en reconnaissance de ses accomplissements extraordinaires au cours de la saison.

Maintenant que toutes les étoiles sont alignées pour que Subban fasse son entrée officielle dans la LNH en 2010-2011, le jeune homme commence à comprendre le sérieux qui entoure la fonction de joueur de hockey professionnel.

«C’est un travail, ce n’est plus seulement un jeu. Évidemment, j’ai toujours du plaisir à le faire, mais il faut également le considérer comme un boulot», a laissé savoir Subban. « Il y a des responsabilités qui viennent avec le travail de joueur de hockey. On marche dans la ville et les jeunes nous reconnaissent. On devient rapidement un modèle et il faut prendre ça sérieusement, que l’on aille 19 ans ou 33 ans. »

Mais pour l’instant, PK Subban préfère se concentrer sur une seule chose : en apprendre plus sur le hockey.

« Beaucoup de gens se sont demandé ce que je faisais à un camp de développement. Et bien, je n’ai pas encore joué une saison complète, j’ai seulement disputé quelques rencontres en séries. Pour moi, c’est une autre opportunité pour devenir meilleur chaque jour. »

Et quand PK Subban dit qu’il devient meilleur de jour en jour, vous pouvez le croire sur parole !

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


Voir aussi
Du rêve à la réalité
Pas tous en vacances 
Mes incontournables: Benoit Pouliot 
Pierre Boivin remettra la direction entre les mains de Geoff Molson le 30 juin 2011