Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin - 21 janv. 2010

jeudi, 21.01.2010 / 13 h 37 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 21 janv. 2010
BROSSARD – Les joueurs des Canadiens étaient à l’entraînement ce matin, tout juste avant leur départ vers le New Jersey, pour y affronter les Devils et Martin Brodeur.

Même si la nouvelle du départ de Georges Laraque a monopolisé l’attention ce matin, quelques éléments étaient à noter. Tout d’abord, c’est un Sergei Kostitsyn en pleine forme qui a sauté sur la glace. Bon signe pour les amateurs qui attendent impatiemment qu’il réintègre la formation.

«Le cas de Sergei est encourageant. Il pourrait revenir demain ou samedi. Il attend le feu vert des médecins pour pouvoir jouer» a annoncé l’entraîneur Jacques Martin.

Dans le dossier des défenseurs qui jouent à l’avant, est un autre élément qui a été abordé lors du point de presse de Jacques Martin. Ryan O’Byrne a peut-être joué le match de mercredi à l’avant, mais il portait le même chandail que ses compatriotes à la ligne bleue pour l’entraînement.

«Je me souviens que Chris Phillips a joué à l’avant alors que j’étais à Ottawa et c’est devenu un très bon défenseur », a mentionné Jacques Martin. « Je crois que Ryan est encore jeune et qu’il peut s’adapter. Je veux des joueurs qui sont prêts à jouer et c’est pourquoi il était dans l’alignement. »

Côté gardiens de but, les joueurs des Canadiens avaient tout un gardien à se mettre sous la dent lors de l’entraînement, alors que Carey Price se trouvait à l’infirmerie, rien de majeur toutefois. C’est l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx qui a pris sa place devant le filet. Malgré tout l’attirail de gardien, il était très facile de voir pourquoi il entraîne les gardiens, plutôt que de se retrouver lui-même devant le filet.

Vers la fin de l’entraînement, il a même eu droit à des tirs de barrage en règle. La plupart des attaquants y sont allés de leurs meilleures feintes, qui déjouaient assez facilement le gardien improvisé. Même que les joueurs qui ne réussissaient pas à marquer étaient tournés en dérision par leurs coéquipiers. Par contre, demain, à Newark, la cible ne se nommera pas Pierre Groulx, mais bien Martin Brodeur.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
À la croisée des chemins
28 jeunes hockeyeurs honorés 
Les Canadiens remettent une somme de 159 553$ pour Haïti 
Le Tricolore rappelle Mathieu Darche