Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin : camp des recrues, jour 3

mercredi, 17.09.2008 / 13 h 36 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin : camp des recrues, jour 3
Jason Missaien et Max Pacioretty
MONTRÉAL - Au menu du camp des recrues mercredi au Centre Bell : le cheminement professionnel de Brock Trotter, le jeu des comparaisons pour Pavel Valentenko et la patience de Jason Missiaen.

Des bancs d’école à la LAH: À l’instar de Max Pacioretty, qui a décidé de couper court à son parcours universitaire pour tenter sa chance chez les professionnels, l’attaquant Brock Trotter s’est rapporté aux Bulldogs de Hamilton en janvier dernier après un début de saison remarquable avec l’Université de Denver. « Mon rêve a toujours été de jouer chez les professionnels et les Canadiens m’ont prouvé qu’il croyait en moi », a indiqué le joueur de centre, qui a disputé deux saisons et demi dans les rangs universitaires américains. « Plusieurs équipes m’avaient approché, mais ça ne se matérialisait pas. Je suis très content à Hamilton, les entraîneurs font un excellent travail, j’améliore mon jeu et je me sens plus fort. »

Valentenko et le jeu des comparaisons : Avant même que le défenseur Pavel Valentenko n’ait disputé un seul match dans la LNH, on le compare déjà au spécialiste des missions défensives chez les Sénateurs d’Ottawa, son compatriote Anton Volchenkov. Doté d’un excellent lancer frappé et habile à distribuer de vifs coups d’épaule, Valentenko ne déteste pas la comparaison, bien au contraire. « C’est vrai que je joue un style très défensif et agressif, un peu comme lui », a répondu le défenseur originaire de Moscou, qui a récolté 16 points en 57 rencontres avec les Bulldogs en 2007-2008. « Je le connais bien pour avoir pratiqué avec lui la saison dernière à Ottawa. Il m’a dit de ne pas être trop nerveux et de jouer mon style, tout simplement. »

La patience de mise pour Missiaen : Choix de quatrième ronde de l’équipe lors du dernier repêchage, le gardien Jason Missiaen ne passe pas inaperçu dans le vestiaire du haut de ses 6 pieds, 8 pouces. Avec la présence de deux jeunes cerbères – Carey Price et Jaroslav Halak – à Montréal, Missiaen devra s’armer de patience. « Je ne m’en fais pas avec cela pour l’instant », a indiqué le porte-couleurs des Petes de Peterborough de la Ligue junior de l’Ontario. « Je poursuis mon développement et c’est ce qui est important. Ici, je travaille avec Roly (Roland Melanson) et j’adore ça, c’est quelqu’un qui a tellement d’expérience. » 

Félix-Antoine Viens écrit pour canadiens.com


À lire également:
Dans le calepin : camp des recrues
Camp des recrues, jour 1
Camp des recrues, jour 2