Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Patrick Roy en chiffres

jeudi, 11.09.2008 / 15 h 02 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Patrick Roy en chiffres
MONTRÉAL -- Les mots ne rendent pas nécessairement justice à la carrière de Patrick Roy. Voici donc quelques chiffres qui seront peut-être en mesure de le faire.

0- Nombre de gardiens dans l’histoire de la LNH, outre son substitut de l’époque Brian Hayward, à avoir remporté le trophée Jennings trois saisons de suite, soit de 1986-1987 à 1988-1989.

2 - Nombre de fois où il a soulevé la coupe Stanley avec les Canadiens.

  Informations reliées
Patrick Roy en images
Le Tricolore retirera le 33 de Roy
Profil de Patrick Roy
3 - Nombre fois où il a remporté le trophée Conn-Smtyhe en tant que joueur le plus utile des séries, un record de tous les temps, dont en 1993 et 1986 avec les Canadiens.

4 – Nombre de fois où il fois conservé le meilleur pourcentage d’arrêts dans la LNH dans l’uniforme du Tricolore.

5 - Nombre de saisons consécutives où il a été nommé sur une équipe d’étoiles à la fin d’une campagne durant sa carrière avec les Canadiens, soit de 1987-1988 à 1991-1992.

20- Nombre de fois où il avait soufflé un gâteau d’anniversaire avant de mériter le trophée Conn-Smythe au printemps 1986, devenant ainsi le plus jeune joueur de l’histoire à rafler la palme.

23- Nombre de victoires signées en prolongation en séries avec les Canadiens, présentant une fiche de 23-6, dont 10-1 lors de la conquête de la coupe Stanley en 1993.

29 - Nombre de matchs sans défaite à domicile lors de la saison 1988-1989, la plus longue séquence du genre pour un gardien des Canadiens.

114- Nombre de matchs qu’il a disputés en séries éliminatoires avec Montréal, un record dans l’histoire de l’équipe.

289 – Nombre de victoires signées avec les Canadiens, dont la première alors qu’il n’avait que 19 ans le 23 février 1985 contre les Jets de Winnipeg.

551 - Nombre de matchs disputés en saison régulière dans l’uniforme des Canadiens, n’étant devancé à ce chapitre que par Jacques Plante.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com