Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Une dernière ronde

mardi, 02.09.2008 / 12 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Une derni\u00E8re ronde
Alex Tanguay a fait connaissance avec les médias locaux mardi à l'occasion du tournoi de golf annuel de l'équipe.
MONTRÉAL – Si la saison de golf marque la fin de la saison de hockey, elle marque tout autant le début d’une nouvelle saison alors que les Canadiens tenaient leur 33e tournoi annuel de golf en vue de la prochaine campagne.

Tandis que pour la plupart des joueurs il s’agit de la chance de renouer connaissance avec leurs coéquipiers, pour les nouveaux venus, c’est l’heure des présentations.

Alex Tanguay, acquis des Flames en juin dernier, n’a toutefois pas eu besoin de coller son nom sur son chandail.

« J’ai parlé à quelques joueurs depuis mon acquisition et je vais avoir la chance de faire la même chose avec le reste de l’équipe aujourd’hui », a confié Tanguay. « Je sens déjà que je vais me plaire beaucoup ici. »

Après avoir suivi un cours d’histoire des Canadiens 101 durant l’été, lui qui a grandi à l’ombre du Colisée de Québec, Tanguay savait ce qui l’attendait avant de faire face à la meute de journalistes pour la première fois.

« Les Canadiens, ce sont comme les Yankees de New York au baseball, la couverture n’est pas seulement locale, mais nationale », a expliqué Tanguay. «  Je crois qu’il y a plus de micros aujourd’hui pour assister au tournoi de golf que lorsque j’ai joué en finale de la coupe Stanley. Je sens que Montréal va être une ville extraordinaire pour jouer au hockey.

« La pression que je mets sur mes épaules est beaucoup plus grande que celle qui pourra venir des médias », a poursuivi Tanguay. « L’équipe était déjà très bonne avant mon arrivée et j’ai toujours dit que je n’allais pas être le Wayne Gretzky des Canadiens, le sauveur. Je suis ici pour aider l’équipe à gagner, à franchir une autre étape. »

Bien qu’il brillait par son absence, Georges Laraque, l’autre acquisition de renom de la saison morte, était néanmoins le sujet sur toutes les lèvres. Ses nouveaux coéquipiers étaient cependant en mesure de patienter encore un peu avant de le rencontrer, sachant très bien ce qu’il va apporter.

« Sans s’entraîner cet été, tous les gars ont pris 20 livres avec l’arrivée de Georges », a lancé Steve Bégin, tout sourire.

Tout aussi souriant, Mike Komisarek profitera sans doute lui aussi de la venue du dur à cuire.

«  Je l’ai rencontré au Colorado avant qu’il ne signe avec nous et c’est vraiment un gars charmant », a clamé Komisarek. « Il détient la ceinture des poids lourds dans la LNH et il effraie chacun de ses adversaires dans la LNH. Je m’attends à ce que l’on connaisse une excellente saison. »

Comme tous les experts d’ailleurs. Un virage à 180 comparativement à l’automne dernier, situation que l’état-major envisage avec enthousiasme.

« La situation est fort différente de l’an passé », a indiqué Bob Gainey à propos des prédictions de 2007-2008 où sa formation devait nourrir les bas-fonds. « La saison dernière, nous devions prouver aux experts qu’ils avaient torts. Cette année, nous devons prouver qu’ils ont raison ».


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com