Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Liberté 39

mardi, 05.08.2008 / 11 h 46 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Libert\u00E9 39
 
MONTRÉAL -- Jouer ou ne pas jouer, là est la question. À en juger par le sourire sur le visage de Brett Favre cette fin de semaine, les vétérans de la LNH font bien de prendre tout leur temps pour décider de leur futur sur la glace.

La folle valse des joueurs autonomes connaît peut-être un moment d’accalmie, mais il y a encore plusieurs gros noms, de futurs membres du Temple de la renommée, qui sont encore disponibles sur le marché, s’ils n’accrochent pas leurs patins, bien entendu.

Si vous demandiez à n’importe qui s’il pouvait prendre sa retraite demain matin s’il en avait les moyens, la réponse serait unanimement oui. Or, cela ne semble pas le cas dans le monde du sport où les athlètes sont frileux de faire leurs adieux au monde du travail.

Ne voulant pas prendre une décision qu’ils pourraient regretter – comme le célèbre quart-arrière des Packers qui a retiré ses crampons du crochet après avoir annoncé son retrait de la compétition en mars – une poignée de joueurs de la LNH, menés par Mats Sundin, effectuent une profonde introspection s’ils veulent ou non continuer leur carrière.

Grâce à une solide campagne 2007-2008, il n’y a aucun doute que Sundin n’a pas encore épuisé tout son réservoir et il n’est pas le seul. Des vétérans tels Joe Sakic, Brendan Shanahan et Teemu Selanne se retrouvent également sans domicile pour la prochaine saison alors que les camps d’entraînement se mettront en branle sous peu.
 
Il est difficile de s’imaginer Sakic enfiler un autre uniforme que celui de l’Avalanche du Colorado (feu Nordiques de Québec), mais le centre de 39 ans est techniquement un joueur autonome sans compensation et disponible aux plus offrants. Sakic serait le bienvenu dans n’importe quel vestiaire dans la LNH s’il décidait d’évoluer sous d’autres cieux.

Les saisons de 40 buts sont peut-être derrière lui, mais Shanahan serait un tout aussi attrayant pour un club à la recherche d’un vétéran qui a tout vu ou presque. Bien que plusieurs s’attendent à ce que l’ailier de 39 ans retourne sur Broadway, il attend toujours à côté de son téléphone afin de parapher un nouveau contrat.

Pas étranger aux multiples retraites, Selanne a jonglé avec son avenir jusqu’en février la saison dernière avant de rejoindre finalement les Ducks. Il n’aura pas ce luxe cette fois-ci, mais l’attaquant de 38 ans pourrait intriguer plusieurs équipes cherchant à ajouter du punch à leur attaque.

Glen Murray en est un autre parmi les tempes grises de la LNH qui n’a pas besoin de cogner aux portes pour faire part de sa disponibilité. Libéré par les Bruins tout récemment, Murray devrait recevoir des offres dans les prochaines semaines, malgré qu’il n’ait pas délié les cordages plus de 30 fois en une saison depuis trois ans.

La retraite n’est pas quelque chose qu’on doit prendre à la légère, peu importe la sphère d’activités, mais ceux qui se croient à la croisée des chemins savent que ce n’est pas irréversible. Vous n’avez qu’à demander à Gordie Howe, Guy Lafleur, Mario Lemieux, Michael Jordan, Roger Clemens, Favre et même Hulk Hogan.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com