Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
Magazine Canadiens

Le dernier mot : Patrick Carpentier

jeudi, 31.07.2008 / 8 h 18 / Canadiens de Montréal - Magazine CANADIENS
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le dernier mot : Patrick Carpentier

Le dernier mot

Le pilote de NASCAR Patrick Carpentier


Économisez plus de 40 % !

3 ans + une casquette
= Pour seulement 60 $ !

 
Patrick Carpentier
Qu’obtenez-vous lorsque vous croisez la LNH avec le NASCAR? C’est ce que les partisans des Canadiens sont sur le point de découvrir. Avec la signature du vétéran en IndyCar et Champ Car Patrick Carpentier avec l’écurie Gillett Evernham Racing du propriétaire des Canadiens George Gillett le 10 octobre dernier, un rêve de jeunesse s’est concrétisé pour le pilote natif de Joliette. Prenant les commandes du bolide numéro 10 de Scott Riggs pour le début de la saison 2008, le pilote de 36 ans est prêt à se frotter aux Jimmie Johnson, Jeff Gordon, Tony Stewart et les autres vedettes du circuit alors qu’il espère amener sa Dodge Avenger au sommet du classement de la coupe Sprint.

 
Tu conduis la voiture numéro 10 pour Gillett-Evernham Racing. George Gillett est propriétaire des Canadiens.  Le dernier gars à avoir porté le No. 10 est Guy Lafleur, qui a commencé à le porter en 1971, l’année de ta naissance. Coïncidence?


Patrick Carpentier : C’est un pur hasard. Je dois admettre que le fait de tenir le chandail avec mon nom dans le dos pour la première fois lors de la conférence de presse m’a vraiment fait sentir comme si j’étais moi-même repêché.
 
Connais-tu déjà Lafleur?

PC: En fait, oui, je l’ai rencontré à quelques reprises. Il possède un Mikes à Berthierville et nous nous sommes croisés là-bas. C’est vraiment un bon gars et j’ai toujours beaucoup de plaisir à jaser avec lui.
 
Tu as effectué tes débuts en NASCAR cet été à Montréal.  À quel point est-ce que ce fut spécial de vivre cette expérience dans ta propre ville?

Patrick dans la voiture #10 le 9 novembre 2007 à Phoenix.
PC :(Le vétéran du NASCAR) Brett Bodine m’avait dit que je devrais effectuer mes débuts dans un endroit familier où je me sentirais à l’aise. Et il avait parfaitement raison. Faire ça ici fut incroyable. Montréal m’a toujours porté chance jusqu’à maintenant.
 
Comment en es-tu venu à être pilote automobile plutôt que hockeyeur?

PC : Regarde-moi, je ne suis pas assez gros et je n’étais pas assez bon au hockey non plus. (rires) J’étais rapide par contre et je savais que j’aimais aller vite. C’est pourquoi je me suis tourné vers le patinage de vitesse.
 
Étais-tu un amateur de hockey dans ton enfance?

PC: Mets-en. J’étais un grand partisan des Canadiens.
 
Qui étaient tes Canadiens favoris?

PC: Quand j’étais jeune, mes préférés étaient Guy Lafleur et Ken Dryden. Mais je ne pense pas que j’étais le seul. (rires)
 
À quel point suis-tu les activités de la LNH?

PC : Pour être honnête, très peu. J’habite Las Vegas depuis 1999 et il est à peu près impossible de se rassasier côté hockey. Mais il paraît qu’il est possible d’avoir Bell ExpressVu aux États-Unis, alors je vais regarder ça de plus près.
 
Es-tu en mesure d’assister à quelques matchs durant la saison?

PC : Ça aussi c’est difficile, étant donné qu’on est à l’extérieur de Montréal si souvent. J’ai assisté à quelques parties au cours des dernières années, mais pas assez à mon goût.
Will Ferrell dans Les nuits de Tallageda
 
D’après toi, quelle est la plus grosse différence entre une foule de NASCAR et une foule de hockey?

PC : Tu sais quoi, il n’y a pas tant de différence. Les deux sont bruyantes, passionnées et adorent les hot-dogs.
 
Et peut-être un « breuvage » froid de temps en temps pour faire passer les hot-dogs?

PC : Absolument. (rires) Je croyais que ça allait de soi!
 
Lequel de ces films est le meilleur: À toute vitesse, Les nuits de Tallageda: La ballade de Ricky Bobby ou Jour de tonnerre?

PC : Les nuits de Tallageda, et de loin. (rires)
 
Tom Cruise dans Jour de tonnerre
Qui est le plus convaincant en pilote automobile: Sylvester Stallone, Will Ferrell ou Tom Cruise?

PC : Tout ce que je dirai, c’est que le plus mauvais est Stallone. Il était complètement dans le champ. Et je dirais Cruise devant Ferrell, il était plutôt convaincant dans Jour de tonnerre.
 
Toi et lui, vous vous ressemblez un peu. Est-ce qu’on t’a déjà dit ça?

PC : En fait, oui. On a pas mal le même gabarit, alors ça ne nuit pas non plus.
 
Quel genre de voiture conduis-tu dans la vraie vie?  Sois honnête.

PC : Nous venons juste de prendre possession de la nouvelle Mercedes ML 550.
 
Changes-tu toi-même ton huile ou l’apportes-tu au garage?

PC : Je laisse ça à un professionnel et je l’apporte au garage. De toute façon, je n’ai pas vraiment le temps de faire ça moi-même, même si je le voulais, mais je serais capable par contre. Je l’ai fait assez souvent pour mon père quand j’étais jeune, alors qu’il gérait un garage diésel.
 
Combien de contraventions pour vitesse excessive as-tu reçues dans ta vie?

Las Vegas et Joliette
PC : Disons seulement que j’ai eu ma juste part. (rires) Mais je suis moins pire aujourd’hui, aucune depuis plus d’un an et demi. Je dois par contre avouer qu’auparavant, je n’étais pas vraiment un modèle à ce niveau. J’ai reçu toutes sortes d’infractions et j’ai même perdu mon permis à un certain moment. J’ai eu des accidents aussi, mais j’ai été plutôt chanceux. J’imagine que je dois avoir une bonne étoile.
 
Est-ce qu’il arrive que des étrangers te lancent un défi à des feux de circulation?

PC: Non, pas vraiment. Pas encore en tous cas. Je crois que tout dépend de la voiture que tu conduis.
 
Y a-t-il beaucoup d’échanges verbaux avant une course de NASCAR?

PC : Non, pas vraiment, pas comme dans la LNH.
 
Et des superstitions, tu en as?

PC : J’étais superstitieux avant, mais plus vraiment maintenant. Je croyais beaucoup aux chiffres. La seule chose que je fais maintenant avant une course c’est dormir, je dors beaucoup.
 
Tu possèdes des résidences à Las Vegas et à Joliette.  Existe-t-il beaucoup de différences entre les deux villes?
 

PC : Oui, en fait Las Vegas est ennuyeuse comparativement à Joliette. (rires) Sérieusement, il y a toute une différence. Las Vegas est unique. Ma femme et moi nous y plaisons beaucoup. C’est un terrain de jeu pour adultes.
 
Est-ce étrange de tourner à droite à une intersection?

PC : Non, pas encore, mais je suis sûr que j’aimerai mieux tourner à gauche dorénavant.

Suivez les résultats de NASCAR et la quête de Patrick de la coupe Sprint sur www.nascar.com ou pour obtenir plus d’informations sur le pilote lui-même au www.patcarpentier.ca

Cet article, écrit par Manny Almela, a été publié dans le magazine CANADIENS Vol. 22 No. 2.
Voir table des matières