Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

À la mémoire de Ray Getliffe (1914-2008)

mardi, 17.06.2008 / 9 h 10 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


\u00C0 la m\u00E9moire de Ray Getliffe (1914-2008)
Ray Getliffe a passé six saisons avec les Canadiens, remportant la coupe Stanley en 1943-1944.
MONTRÉAL -- Ray Getliffe, le plus âgé des anciens porte-couleurs des Canadiens, s’est éteint dimanche à son domicile de London en Ontario à l’âge de 94 ans après avoir livré combat contre le cancer du foie.

Né le 3 avril 1914, Getliffe était déjà un joueur établi dans la LNH lorsqu'il a joint les rangs de du Tricolore en 1939-1940. Acquis des champions de la saison précédente, les Bruins de Boston, l'athlète de 5 pieds, 11 pouces et 175 livres a été un des seuls patineurs à survivre à l'opération de reconstruction entamée par Dick Irvin.

Un vaillant ailier gauche qui figurait parmi les attaquants les plus rapides de la ligue, le natif de Galt en Ontario était un joueur talentueux et complet, capable de feintes habiles comme de replis défensifs efficaces.

  Informations reliées
Les statistiques de Getliffe  
Il est également le père de l'un des surnoms les plus célèbres du hockey. Observant depuis la ligne bleue un jeune coéquipier accepter une passe du centre Elmer Lach et foncer vers le filet, il a lancé une remarque au sujet du fougueux ailier droit. Parvenu jusqu'aux oreilles d'un journaliste local du nom de Dink Carroll, le surnom « The Rocket » allait coller à Maurice Richard toute sa carrière.

Le 6 février 1943, aux côtés de Lach et du Rocket, Getliffe a été appelé à remplacer Toe Blake, blessé. Il a profité de son passage au sein de la Punch Line pour inscrire cinq buts et une passe dans une victoire décisive des Canadiens aux dépens des Bruins, au cours d'une soirée où tout ce que Getliffe touchait se retrouvait au fond du filet.

La saison suivante, en 1944, Getliffe a atteint un sommet personnel avec 28 buts en saison régulière en plus d'en ajouter cinq en séries, aidant le Tricolore à éliminer les Maple Leafs et les Blakchawks pour remporter la coupe Stanley. Il s'agissait d'une deuxième coupe pour Getliffe.

Échangé quelques semaines avant le début de la saison 1945-1946 à Détroit pour Billy Reay, un joueur de centre prometteur, Getliffe a pris la décision d'accrocher ses patins plutôt que de se rapporter aux Red Wings. Quelques années plus tard, il a entrepris une brillante carrière dans le domaine des affaires.

Getliffe a disputé 265 parties dans l'uniforme des Canadiens, enregistrant 99 buts et 97 aides. En 26 rencontres éliminatoires, il a inscrit 14 points, remportant la coupe Stanley au printemps 1944.

Il laisse dans le deuil sa femme Lorna, 95 ans, ses deux enfants John et Laura, ses sept petits-enfants et ses 10 arrière-petits-enfants.