À leur meilleur sous les projecteurs

samedi, 26.01.2008 / 14 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


\u00C0 leur meilleur sous les projecteurs
Au fil des ans, les joueurs des Canadiens n’ont pas raté leur chance d’épater la galerie lorsque les yeux des amateurs de hockey étaient rivés sur le Match des étoiles. Voici quelques-uns des moments les plus mémorables.
Kirk Muller a représenté les Canadiens lors du Match des étoiles en 1992 et 1993.
MONTRÉAL -- Au fil des ans, les joueurs des Canadiens n’ont pas raté leur chance d’épater la galerie lorsque les yeux des amateurs de hockey étaient rivés sur le Match des étoiles.

Voici un résumé des moments les plus mémorables impliquant les Canadiens au Match des étoiles depuis 1969.

1969  - La LNH abandonne sa première formule du Match des étoiles alors que les gagnants de la coupe Stanley affrontaient une formation composée des meilleurs éléments du circuit. Malgré le nouveau format Est versus Ouest, Jean Béliveau demeure un incontournable. Devant ses partisans au Forum, le légendaire numéro 4 effectue une 13e et dernière présence à la classique annuelle.

1976 – Au Spectrum de Philadelphie, Pete Mahovlich des Canadiens récolte un but et trois passes dans un gain de 7 à 5 de la Conférence de Galles contre la Conférence Campbell. Mahovlich devient alors le premier porte-couleur du Tricolore à mériter le titre de joueur par excellence de la rencontre.

1978 – Les Canadiens étant plus dominants que jamais, le Match des étoiles semble être revenu à son ancienne formule alors que sept joueurs du Tricolore participent à la rencontre. Ken Dryden, Larry Robinson, Guy Lafleur, Serge Savard, Steve Shutt, Yvan Cournoyer  et Bob Gainey permettent à la Conférence de Galles de l’emporter 3 à 2 en prolongation.

1985 –  Signe d’une longue et glorieuse carrière, Chris Chelios ne tarde pas à faire sa place parmi l’élite du circuit. En chaussant les patins à Calgary en compagnie des autres étoiles de la Conférence de Galles, le défenseur américain devient le deuxième joueur recrue des Canadiens, après Ken Dryden en 1972, à participer à la classique annuelle.

1988 – À sa deuxième présence au Match des étoiles, l’ailier gauche Mats Naslund profite pleinement d’avoir été jumelé à Mario Lemieux. Le Viking récolte cinq mentions d’aide à St-Louis pour établir une nouvelle marque qui tient encore à ce jour.

1989 – Lorsque la mi-saison arrive, Larry Robinson sait qu’une invitation au Match des étoiles l’attend et 1989 ne fait pas exception. Big Bird en est alors à sa neuvième et dernière participation avec le Tricolore, un record d’équipe dans la formule actuelle. Le membre du légendaire Big Three en profite pour récolter ses huitième et neuvième points, également un record chez le Tricolore.

1993 – Le Forum de Montréal est le théâtre du Match des étoiles pour la 11e fois. Les amateurs de hockey montréalais ont alors droit à l’un des plus grands festivals offensifs de l’histoire, tandis que la Conférence de Galles écrase la Conférence Campbell au compte de 16 à 6. Élu le gardien partant de sa conférence, Patrick Roy repousse les 11 tirs des Gretzky et cie. en première période.

1997 – Grâce à un tour du chapeau, le premier par un joueur du Tricolore à la classique annuelle, Mark Recchi mérite le titre de joueur le plus utile de la rencontre. Il aide alors la Conférence de l’Est à signer un gain de 11 à 7 contre l’Ouest.

1998 – S’alignant pour la formation du Monde, Saku Koivu amasse trois mentions dans un revers de 8 à 7 contre l’Amérique du Nord lors de la première de cinq confrontations à saveur internationale au Match des étoiles.

2004
-   La réputation du puissant lancer de Sheldon Souray atteint de nouveaux sommets. L’arrière des Canadiens termine à égalité avec Adrian Aucoin lors du concours d’habiletés avec un boulet chronométré à 102,2 m/h. Le lendemain, Souray récolte une mention d’aide dans le gain de 6 à 4 de l’Est contre l’Ouest.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com