Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Prêts pour la guerre

mercredi, 23.01.2008 / 15 h 14 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Pr\u00EAts pour la guerre
Un sérieux test attend les Canadiens jeudi soir au New Jersey, mais après une soirée remplie de buts et de bagarres contre Boston, les ouailles de Guy Carbonneau seront prêtes.
Maxim Lapierre a distribué quelques bons coups d'épaule mardi contre les Bruins.
MONTRÉAL – Un sérieux test attend les Canadiens jeudi soir au New Jersey, mais après une soirée remplie de buts et de bagarres contre Boston, les ouailles de Guy Carbonneau seront prêtes.

Les Devils auront les mains pleines lorsqu’ils accueilleront le Tricolore, qui a tout fait contre les Bruins : marquer un sommet de huit buts en plus de refuser de se faire intimider.

Alors que les buts fusaient de toute part, les festivités ont cessé lorsque Steve Bégin a encaissé une dangereuse mise en échec en milieu de troisième période. Disputant son premier match en près de sept semaines après avoir été tenu à l’écart en raison d’une luxation de l’épaule gauche, Bégin a été projeté dans la bande.

« C’était la même épaule, alors j’ai craint le pire », a admis Bégin. « Je me suis senti mieux par la suite, mais ils ne m’ont pas laissé retourner dans la mêlée, car la marque était de 6 à 1. Je suis soulagé, je me porte bien. »

Tout aussi réconfortant était de voir son compagnon de trio Tom Kostopoulos venir à la rescousse et jeter les gants contre son assaillant, Shane Hnidy, après une mise en échec par derrière des plus douteuses.

« Voir ce genre de choses est toujours bon et excellent pour le moral de l’équipe », a renchéri Bégin. « J’étais content de le voir faire ça. Ça démontre à quel point nous sommes unis. »

Après que Bégin eut terminé de raconter les événements de la dernière soirée, le marqueur devenu fier à bras d’un jour Sergei Kostitsyn a fait son entrée dans le vestiaire, avec un sac de glace sur la main, résultat de son face à face avec Chuck Kobasew. Si les spectateurs du Centre Bell ont été surpris de voir la recrue impliquer dans une bagarre, ils n’étaient pas les seuls.
 
« Croyez-moi, j’étais tout autant surpris », a révélé Kostitsyn, le sourire aux lèvres. « C’était ma première bagarre… à vie. »

Le combat du cadet des Kostitsyn n’est pas passé inaperçu auprès de ses nouveaux complices Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre.

« Je crois qu’on va l’appeler Serge afin qu’il puisse jouer sur une ligne toute québécoise avec Max et moi », a lancé Latendresse. « Max et moi allons mettre le feu et Sergei pourra se battre. »
 
Les Canadiens auront besoin de toutes les onces de muscles qu’ils ont alors qu’ils tenteront de signer un premier gain au New Jersey depuis 2002.