Les recrues brisent la glace

samedi, 20.10.2007 / 23 h 36 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les recrues brisent la glace
Évoluant à l'aile, Mikhail Grabovski a récolté son premier point dans la LNH.
MONTRÉAL – Les partisans des Canadiens ont eu droit samedi à ce que ceux des Bulldogs ont eu droit tout au long de la dernière campagne : voir Kyle Chipchura et Mikhail Grabovski noircir la feuille de pointage.

Grabovski et Chipchura, qui ont été repêchés le même jour en 2004 et qui ont tous deux remporté la coupe Calder le printemps dernier, ont écrit leur premier chapitre dans la LNH en récoltant respectivement sa première passe et son premier but dans la LNH, aidant la formation montréalaise à disposer des Sabres de Buffalo au compte de 4-2.

Le grand moment de Grabovski est arrivé à la troisième minute de jeu en première période alors que Montréal évoluait à cinq contre quatre. Le rapide attaquant, qui évoluait à l’aile pour la première fois, a alors récolté son premier point dans le circuit Bettman en se faisant complice du premier but de Bryan Smolinski dans l’uniforme des Canadiens.

« Grabo a vraiment été la bougie d’allumage de notre trio », a mentionné Smolinski. « Le fait qu’il ait joué à l’aile lui a enlevé un peu de responsabilités et lui a permis de s’exprimer davantage en attaque. Il n’a pas arrêté de travailler et cela a fonctionné pour lui. »

Quant à Chipchura, son grand moment est arrivé à 7:10 au deuxième vingt. Après avoir remporté sa bataille le long de la rampe contre Andrej Sekera, le numéro 28 des Canadiens a profité du trafic devant le filet de Ryan Miller pour niveler la marque à 2-2.

 « Ce n’est certainement pas la façon que je m’étais imaginé marquer ce but depuis ma tendre enfance. J’étais supposé de transporter la rondelle d’un bout à l’autre de la patinoire, de déjouer l’équipe adverse au grand complet puis de marquer », a avoué Chipchura. « J’ai simplement lancé en direction du filet et puis [Tom Kostopoulos] a fait un bel écran pour moi. Ce n’était pas le lancer le plus puissant au monde, mais je ne crois pas que Miller l’ait vu. »

Quant à la nouvelle addition à la collection personnelle de Chipchura, Kostopoulos a pris soin de son jeune coéquipier.

Kyle Chipchura n'a eu besoin que de quatre matchs pour inscrire son premier but dans la LNH.
« Tout ce que je sais c’est que TK l’a récupérée pour moi, mais je ne l’ai pas encore vue », a indiqué Chipchura, qui ne s’attend pas à obtenir un 10/10 pour les célébrations de son premier but. « Pour être honnête, je ne savais pas quoi faire et tout est arrivé si vite. C’est plaisant d’avoir enfin brisé la glace et d’avoir ajouté deux points au classement. »

Si Chipchura n’a pas célébré de façon démesurée son premier but, il était toutefois heureux de voir son ami et ancien coéquipier des Bulldogs débloquer.
 
« Je savais que ce n’était qu’une question de temps pour Grabo », a confié Chipchura. « Je lui parle autant que je peux et j’ai trouvé qu’il avait l’air très confortable sur la glace ce soir. »
 
Ce fut une surprise pour Grabovski, qui ne semblait pas du tout décontracté, même après la fin du match.

« Kyle a dit ça ? Non, faites-moi confiance, je suis encore nerveux à chaque match », a avoué Grabovski qui a à peine eu besoin de l’aide des services de traduction du journaliste russe Genadi Boguslavski. « La chose la plus difficile pour moi est de ne pas jouer autant qu’à l’habitude. Les punitions n’aident pas. Mes jambes deviennent froides avant que je retourne dans le feu de l’action. »
 
Ça ne devrait plus être un problème si Grabovski performe au même niveau que celui contre les Sabres samedi soir.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com