Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Est-ce qu'il y a un docteur dans la salle?

mardi, 16.10.2007 / 23 h 59 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Est-ce qu\'il y a un docteur dans la salle?
Même loin d'être à 100%, Alex Kovalev a été en mesure d'inscrire son deuxième but de la saison face aux Panthers.
MONTRÉAL – Même mal en point, Alex Kovalev est presque parvenu à s’occuper des Panthers à lui seul.

Blême, faible et sa voix très atténuée en raison de maux de gorge et de la fièvre, Kovalev a inscrit son deuxième but de la saison et est parvenu à quelques pouces d’inscrire le filet vainqueur en fusillade. Il avait battu Tomas Vokoun, mais le numéro 27 des Canadiens n’est pas parvenu à soulever la rondelle au-dessus de la jambière droite du gardien des Panthers.

« Les derniers jours ont été très difficiles pour moi. Je n’ai pas eu beaucoup d’heures de sommeil », a admis Kovalev, visiblement congestionné, qui a tout de même passé près de 19 minutes sur la patinoire. « Le tout a bizarrement commencé avec ma bouche puis j’ai eu ces meurtrissures sur les lèvres. Enfin, la gorge a été attaquée et ça me tue depuis ce temps-là.

« C’est la faute à Nikita, mon aîné », a ajouté Kovalev, qui est néanmoins parvenu à sourire  malgré ses lèvres enflées. «Il était très malade la semaine passée et je suppose que Papa l’a attrapé à son tour. J’ai essayé plusieurs antibiotiques afin de combattre cette affaire-là. J’espère que je vais me sentir mieux demain. »

Si Kovalev n’était pas en pleine possession de ses moyens, son nouveau compagnon de trio Bryan Smolinski n’y a vu que du feu.

« S’il n’était pas en pleine forme, ça n’a vraiment pas paru sur la glace ce soir », a avoué Smolinski, qui a évolué sur le flanc gauche du trio complété par Kovalev et Tomas Plekanec. « Il a semblé avoir beaucoup de plaisir sur la patinoire. Il a fait de beaux jeux, a manœuvré la rondelle à sa guise comme il aime le faire.»

D’évoluer avec un joueur de la trempe de Kovalev n’a rien de nouveau pour Smolinski.

« J’ai eu la chance d’évoluer avec des joueurs possédant un immense talent et Alex en fait certainement partie », a expliqué Smolinski « C’est le genre de joueur qui peut changer le cours d’un match à tout moment et il a montré ce qu’il pouvait faire ce soir.

Voir les Panthers se sauver du Centre Bell avec deux points a été un résultat décevant, l’ailier sous médication des Canadiens espère que ce qu’il a vu de ses coéquipiers était le signe de jours meilleurs.

« Nous devons nous sentir bien à propos de notre performance, c’était notre meilleur effort d’équipe depuis le début de la saison ’», a indiqué Kovalev. « Nous avons tout donné pendant 60 minutes. Si nous pouvons jouer de cette façon et profiter davantage de nos chances, nous allons nous en tirer très bien. Nous devons bâtir autour des bonnes choses que l’on a faites ce soir. »

Tandis qu’un but gagnant en fusillade par Kovalev est probablement ce que le docteur aurait prescrit aux Canadiens ce soir,  quelques jours de soupe au poulet et de Nyquil ne feront pas de tort non plus.


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com