Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Smolinski part du pied droit

mardi, 18.09.2007 / 23 h 56 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Smolinski part du pied droit
Bryan Smolinski a passé près de 19 minutes sur la glace à son premier match dans l'uniforme des Canadiens.
MONTRÉAL -- Il s’agissait du baptême de feu mardi soir pour Bryan Smolinski dans l’uniforme du Tricolore. À son premier match à Montréal, le joueur natif de Toledo, en Ohio, a été utilisé à profusion par Doug Jarvis, qui prenait place derrière le banc en remplacement de Guy Carbonneau.

Que ce soit à égalité, en infériorité ou en supériorité numérique, Smolinski n’a pas chômé. Aux côtés de Steve Bégin et du jeune Thomas Beauregard, pour qui il s’agissait également du premier match au Centre Bell, le centre de 35 ans a semblé très à l’aise. Et il a grandement apprécié l’accueil que lui a réservé le public montréalais.

« La foule était incroyable ce soir, mais il faut dire c'est toujours comme ça ici, a lancé Smolinski au terme de sa première expérience au Centre Bell avec sa nouvelle équipe. Il y a avait beaucoup de bruit lorsque nous avons été présentés, on ne voit pas ça à beaucoup d'endroits. »

Bien qu’il ait préféré faire ses débuts à Montréal dans une cause gagnante, Smolinski a tout de même inscrit le Tricolore au pointage lors d’un avantage numérique en début de deuxième période.   

« On aurait dû terminer nos jeux et travailler plus profondément dans leur zone, a-t-il ajouté. Le premier but a fait du bien c’est vrai, mais on a été incapable de prendre notre rythme. »

Les nombreuses pénalités en début de rencontre ont obligé Doug Jarvis à utiliser le duo Bégin-Smolinski à outrance. Les deux joueurs ont effectué un travail impeccable, empêchant les Penguins de Pittsburgh d’ajouter à leur avance. Même s’il reste des éléments à peaufiner, les deux hommes se sont bien entendus sur la patinoire. 

« Nous devons encore travailler sur certaines choses, mais notre désavantage numérique a bien fonctionné, a analysé le centre, qui a passé la dernière saison entre Chicago et Vancouver. Bégin est un guerrier qui donne tout sur la glace et nous l'avons vu ce soir (mardi). Ça a bien été pour une première fois ensemble, mais ça prendra un peu de temps pour s'ajuster. »

Également fort occupé à son premier match préparatoire, Bégin, de son côté, ne demande pas mieux qu’évoluer aux côtés d’un patineur de la trempe de Smolinski.

« J’ai toujours apprécié son travail, a expliqué Bégin. Ce soir (mardi), ça a commencé rapidement, ce n’était pas idéal, mais on a bien travaillé ensemble. Je le connais bien et j’aime les joueurs comme lui qui sont efficaces dans les deux sens de la patinoire. »

Du haut de la galerie de presse, l’entraîneur-chef Guy Carbonneau n’a rien manqué du travail accompli par cette nouvelle combinaison. Parions que les amateurs n’auront pas à attendre bien longtemps avant de les revoir ensemble.